रक्षा के मामले में यूरोपीय अमेरिकी-केंद्रवाद से जुड़े 3 प्रमुख खतरे क्या हैं?

Depuis de nombreuses années, bien avant l'arrivée du Président Macron à l'Elysée, la position française en matière de défense avait toujours été plus indépendante que celle de ses voisins vis-à-vis de la protection américaine. En 2017, alors que les tensions entre Berlin et Washington étaient à leur paroxysme, Emmanuel Macron et Engels Merkel lancèrent plusieurs initiatives industrielles et politiques afin de donner corps à un projet très ambitieux et assez ancien, l'Europe de la Défense. Toutefois, alors que les relations entre l'Allemagne et les Etats-Unis se normalisaient à partir de l'année suivante, les programmes de coopération franco-allemande s'étiolèrent petit à petit, en grande partie du fait d'un basculement sensible et rapide de l'Allemagne pour un retour vers sa posture traditionnelle s'appuyant sur la protection US en matière de Défense. L'arrivée de Joe Biden à la Maison blanche en 2020, et encore davantage l'agression russe contre l'Ukraine, finit de convaincre Berlin, mais également l'ensemble des européens, y compris les pays indépendants tel la Suède et la Finlande, que la protection US et l'OTAN représentaient l'Alfa et l'Omega de la défense européenne. Exit l'Europe de la Defense, vive le redéploiement des forces US en Europe, et l'acquisition de matériels militaires US pour mieux coopérer avec celles-ci.

Il faut dire que cette position, plébiscitée par toutes les capitales européennes de Lisbonne à Vilnius et Budapest, ne manque pas de pertinence aujourd'hui. Du fait de 20 années de sous-investissements critiques dans l'outil de défense européen, malgré une timide remontée à partir de 2015 et et une nette accéleration à partir de 2022 et le retour de la guerre en Europe, mais également de l'absence d'anticipation des Etats-majors en matière de risque géopolitique, concentrant les faibles crédits dans la modernisation des moyens de projection de puissance en négligeant l'engagement de haute intensité, les moyens dont disposaient les armées européennes à l'entame de l'agression russe contre son voisin, étaient plus que limités. Sans l'intervention massive et volontaire des Etats-Unis, qui assument à eux seuls plus des 2/3 des envois d'armes et de munitions vers Kyiv, ainsi que la moitié de l'aide économique, et ce sans parler de l'aide en matière de renseignement et de conduite des opérations, il est probable que l'aide européenne n'aurait pas permis aux forces ukrainiennes de neutraliser la puissance militaire russe. On peut d'ailleurs sincèrement s'interroger sur le fait que les européens, notamment les européens de l'Ouest, auraient effectivement soutenu militairement l'Ukraine de manière aussi importante sans le leadership américain ?

Les Etats-Unis ont fourni plus des 2/3 des équipements militaires transmis par les nations occidentales à l'Ukraine depuis le début du conflit

De fait, aujourd'hui, la position choisie par l'ensemble des pays européens s'appuyant sur la puissance militaire et la dissuasion américaines pour assurer leur propre protection, en particulier face à la Russie, semble ne plus faire débat, même si, une fois encore, la France, qui dispose de sa propre dissuasion, propose encore et toujours une posture plus indépendante, comme l'a rappelé le président Macron il y a quelques semaines. Pour autant, et même si les européens ont pour la plupart annoncé une hausse significative des moyens consacrés à leurs armées dans les années à venir, cette posture n'est pas sans risque, bien au contraire. Dans cet article, nous étudierons 3 de ces dangers majeurs liés à l'américano-centrisme renouvelé et même accru des capitales européennes en matière de défense suite à la guerre en Ukraine : le risque chinois, le risque d'extension de conflit, et le risque d'alternance politique outre-atlantique.

1- Pour contenir la menace chinoise, les Etats-Unis devront concentrer l'intégralité de leur puissance militaire dans le Pacifique

Qu'il s'agisse d'une application du piège de Thucydide qui opposerait la puissance montante, la Chine, à la puissance dominante, les Etats-Unis, de la conséquence de deux visions historiques et politiques divergentes, ou de celle de la vision d'un leader chinois voulant laisser son nom dans l'histoire au même rang que Mao Zedong et que l'empereur Qin Shi Huang, les risques d'une prochaine confrontation majeure entre la Chine et les Etats-Unis et leurs alliés dans le Pacifique, représentent désormais le plus important sujet de préoccupation des armées américaines. Le fait est, ताइवान के कब्जे के आसपास सिमुलेशन, वरिष्ठ ऑस्ट्रेलियाई सैन्य और राजनीतिक अधिकारियों द्वारा व्यक्त किए गए अनुमानया हमारी साइट पर प्रकाशित विश्लेषण, toutes indiquent qu'au delà de 2027, les armées américaines ne pourront, au mieux, obtenir qu'un pat stratégique face à l'Armée Populaire de Libération en plein modernisation, et qu'au delà de 2035, la Chine pourra nourrir de sérieux espoirs de victoire face aux Etats-Unis.

कई वर्षों से पेंटागन के लिए चीनी सेनाओं का आधुनिकीकरण मुख्य सुरक्षा चुनौती रहा है।

इस लेख का बाकी हिस्सा केवल ग्राहकों के लिए है -

पूर्ण पहुंच वाले लेख अनुभाग में पहुंच योग्य हैं "मुफ्त आइटम"। फ्लैश लेख 48 घंटों के लिए पूर्ण संस्करण में पहुंच योग्य हैं। सब्सक्राइबर्स के पास पूर्ण विश्लेषण, समाचार और संश्लेषण लेखों तक पहुंच है। अभिलेखागार में लेख (2 वर्ष से अधिक पुराने) प्रीमियम ग्राहकों के लिए आरक्षित हैं।

सब्सक्रिप्शन की खरीद केवल वेबसाइट - सेक्शन सब्सक्रिप्शन और टूल्स से ही एक्सेस की जा सकती है


अधिक जानकारी के लिए

मेटा-रक्षा

आज़ाद
देखें