La Japon souhaite intégrer le programme F35

Les autorités japonaises ont adressé à Washington une demande d’information concernant le statut de « partenaire » du programme F35, avec pour objectif de tenter de le rejoindre alors que la Turquie,…

Lire l'Article

Le F-35B est (enfin) « Combat Prooven », mais est-il performant ?

Ca y est ! Trois ans après avoir officiellement atteint le premier palier de sa capacité opérationnelle, le F35-B, la version à décollages et atterrissages courts et verticaux de l’appareil de Lockheed, a effectué le 27 septembre sa première mission de guerre, en effectuant un bombardement de précision en Afghanistan au bénéfice des troupes au sol.

Lire l'Article

Les faiblesses du F-35 pointées du doigt par … Lockheed-Martin !

Les détracteurs du programme F-35 ont toujours pointés du doigt les mêmes faiblesses : la configuration monomoteur (et monopilote) qui entame la survivabilité de l’appareil, son rayon d’action trop limité, sa manœuvrabilité trop faible, et ses soutes trop petites, obligeant l’appareil à emporter des bidons et de l’armement sous voilure, réduisant à néant sa furtivité..

Lire l'Article

La Russie développe-t-elle un avion à décollage vertical ?

Les annonces de programme de Défense russe se succèdent à un rythme effréné depuis quelques années, alors même que les ressources des forces armées sont sous contrainte. De fait, la lecture avisée de ce qui relève de la communication industrielle, de l’intox politique et de la réalité des programmes est très difficile à réaliser.

Lire l'Article

Après le Japon, la Corée du Sud veut embarquer des F35B sur ses LHD

Le F-35 est un programme éminemment critiquable, dans sa forme comme dans son exécution. Toutefois, s’il y a bien une version de l’appareil de Lockheed qui justifie son existence, c’est la version à décollage et atterrissage court ou vertical, le F-35B.

Lire l'Article

L’aéronavale embarquée russe de demain se dévoile au salon Army-2018

Les industriels russes sont coutumiers des annonces un tantinet optimistes, comme les 2400 T-14 en service pour 2020, les 17 destroyers Lider en 2025 etc.. Parmi ces projets farfelus ou très peu probables, le projet de porte-avions de 90.000 tonnes Storm tient probablement la palme depuis des années

Lire l'Article
1 2
Les articles publiés par Meta-Défense sont soumis aux droits d'auteurs. Il est interdit de les copier ou publier sans l'accord de Meta-Défense. La publication illicite d'un article publié par Meta-Défense expose à des poursuites judiciaires et, le cas échéant, à la résiliation de l'abonnement.
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR