Plus de détails sur le futur hélicoptère de combat Tigre III européen

Alors que l’on ne sait toujours pas si Berlin fera le choix de préserver et faire évoluer sa flotte d’hélicoptères de combat Tigre, ou de s’équiper d’AH-64 Apache américains, Airbus Hélicoptères a détailler les améliorations qui sont prévues sur le futur standard Tigre III, qui doit permettre à l’appareil de rester en service jusqu’en 2035, et l’arrivé d’un éventuel nouvel hélicoptère de combat européen. Ainsi, cette nouvelle version intégrera une évolution avancée des capacités de gestion de mission, de communication et d’engagement coopératif de l’appareil, avec un cockpit redessiné se rapprochant des Glass Cockpit des appareils de nouvelle génération, des systèmes redondant de géolocalisation satellite GPS et Galileo, un système de communication crypté de nouvelle génération, probablement compatible CONTACT pour la France, ainsi qu’un système de gestion des données tactiques du champs de bataille, permettant notamment au futur appareil de s’intégrèrent dans la bulle SCORPION de l’Armée de Terre.

Mais l’évolution la plus remarquable, pour ce qui concerne les hélicoptères de l’Aviation légère de l’Armée de Terre, sera incontestablement l’arrivée d’un mat optronique surplombant le rotor principal, permettant à l’appareil d’observer le champs de bataille, voire de guider ses munitions, tout en conservant la protection du couvert offert par le relief ou les éléments humains. Il s’agira d’un mat de nouvelle génération, et non du mat employé sur la version UnterstützungsHubschrauber Tiger (hélicoptère de soutien tigre) ou UHT. En outre, l’appareil disposera d’une nouvelle suite d’auto-défense intégrant un détecteur radar et laser, un détecteur de tir de missile, ainsi qu’un lance-leurres Saphir Modernisé de MBDA, permettant à l’appareil d’opérer même dans un espace aérien contesté, et donc en situation de Haute Intensité. Enfin, le Tigre III permettra de contrôler des drones, une capacité désormais indispensable pour l’engagement moderne.

La version UHT du Tigre en service au sein de la Bundeswehr dispose déjà d’un mat optronique, car conçu en priorité pour intervenir sur le théâtre européen.

En revanche, les nombreux points de divergence qui subsistent entre Paris, Madrid et Berlin, resurgissent dans la présentation faite par Airbus Helicopters. concernant son nouvel appareil. Ainsi, l’intégration de nouveaux missiles est évoquées, sans être détaillée. Pour la France, le nouveau missile antichar devait être issue d’une coopération européenne, et potentiellement reposer sur une version à portée accrue du nouveau MMP de MBDA, en service au sein de l’Armée de terre française. Berlin, de son coté, privilégie la nouvelle version du missile EuroSpike de conception israélienne, mais assemblé en Allemagne. Si tant est que les autorités allemandes decident effectivement de poursuivre le developpement du Tigre, il est dès lors fort probable que, comme pour les versions précédentes, les livraisons finales seront différenciées selon les clients, et non standardisées.

Reste à voir, désormais, dans quel sens soufflera le vent outre-rhin. La nouvelle coalition tripartite étant parvenue à un accord, le nouveau chancelier Allemand Olaf Sholz et son gouvernement ont pris aujourd’hui les rênes du pays. Il faudra donc encore attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant que le nouveau gouvernement se prononce sur ces arbitrages, d’autant que la nouvelle ministre de La Défense, Christine Lambrecht, est une juriste certes expérimentée, mais n’avait jamais jusqu’ici exercé de fonction liée aux questions de défense. En revanche, coté français, la modernisation des 67 Tigre de l’Aviation légère de l’Armée de Terre est attendue avec impatience, d’autant que les appareils sont employés de manière intensive au Sahel, et que les premiers détachements équipés de blindés du programme SCORPION y sont eux aussi déployés.

La flotte d’hélicoptère Tigre de l’ALAT est fortement sollicitée dans le cadre de l’intervention française au Mali, pour les missions d’escorte et d’appui feu des troupes aéroportées et au sol.

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR