Les nouvelles ambitions de la Coopération Permanente Structurée européenne

La Coopération Permanente Structurée Européenne, ou PESCO, est incontestablement une des avancées majeures obtenues dans le domaine de La Défense au sein de l’Union européenne. Lancée en décembre 2017, elle permet aux industriels et acteurs politiques européens de coopérer pour developper de nouveaux programmes, qu’ils soient purement technologiques ou industriels, dans le but d’éviter la multiplication des programmes similaires au sein de l’Union européenne, et donc des dépenses jugées non pertinentes car redondantes entre les membres. La première liste de projets fut présentée le 6 mars 2018, et se concentrait avant tout sur des programmes de soutien, dans le domaine de l’entrainement, de la simulation, du renseignement ou dans le domaine Cyber. Une seconde tranche de projet fut dévoilée le 19 novembre 2018, et commençait à intégrer des coopérations plus ambitieuses, comme le missile tactique à portée étendue BLOS ou le drone MALE RPAS, plus connu sous le nom d’Eurodrone.

La troisième tranche, dévoilée le 12 novembre 2019, accentuait encore cette dimension opérationnelle ambitieuse, avec des programmes comme l’European Patron Corvette rassemblant l’Italie, la Grèce, l’Espagne et la France, le système de drone anti-sous-marin MUSAS rassemblant le Portugal, l’Espagne, la Suède et la France, ou encore le programme TWISTER de defense contre les nouvelles menaces hypersoniques et balistiques, piloté par la France auquel participe l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, La Finlande et les Pays-Bas. En raison de la crise COVID, la 4ème tranche fut reportée d’une année, et a été publiée ce 16 Novembre 2021, portant le total de programmes à 63, et surtout marquant une accélération des programmes à visée opérationnelle effective. En effet, là ou les tranches précédentes contenaient une majorité de programmes destinés à l’entrainement, la coopération ou le cyber, cette nouvelle mouture fait la part belle aux programmes visant à developper des équipements de combat de nouvelle génération, ou offrant des capacités opérationnelles inaccessibles aux armées européennes aujourd’hui.

Le programme EUROMALE a rejoint le PESCO en novembre 2018 dans la seconde tranche de programmes européens

Parmi les programmes les plus notables de cette 4ème tranche, on peut citer le très ambitieux programme 4E pour Essential Elements of European Escort, qui rassemble l’Italie et le Portugal sous la direction de l’Espagne, et qui vise à developper un système de systèmes permettant d’intégrer l’ensemble des composants de la problématique d’escorte navale, allant du système de combat à la navigation, et passant par le pilotage de la propulsion et l’intégration de nouveaux systèmes comme les armes à énergie dirigée ou l’engagement coopératif avancé. L’objectif final du programme est de permettre à tous les navires européens qui en seront dotés de coopérer à un niveau encore jamais atteint dans le domaine de la guerre navale, mais également dans l’ensemble du spectre d’engagement Electro-magnétique, cyber, spatial etc. Toujours dans le domaine naval, la France, la Lettonie et la Roumanie accompagnent l’Estonie dans le developpement du Medium size Semi-Autonomous Surface Vehicle (M-SASV), un navire de surface moyen semi-autonome, qui pourra être armé d’un équipage réduit mais également opérer en autonomie si besoin, et qui sera en charge de l’ensemble des missions littorales, comme la lutte anti-sous-marine ou anti-navire, la guerre des mines, ou le renseignement, grâce à un système de modules embarqués, à l’instar de ce qu’auraient du être les LCS américaines.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR