Le Rafale serait proche de séduire les Emirats Arabes Unis

Le Rafale aux Emirats Arabes Unis, c’est une longue histoire… Depuis plus de 10 ans maintenant, l’hypothèse d’une commande imminente de l’avion français par Abu Dabi ne cesse d’émerger, puis de ressombrer aussi vite dans l’oubli. Il se pourrait bien, cependant, que cette douche écossaise prenne fin dans les semaines à venir. En effet, selon le site economique français Challenges.fr, une commande de 60 Rafale serait proche d’être conclue avec les Emirats Arabes Unis, et pourrait même être officialisée à l’occasion de la visite du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, dans le Golfe Persique du 2 au 4 décembre. Ni le ministère des Armées, ni les industriels n’ont confirmé la chose aux journalistes de Challenges; toutefois il semblerait que plusieurs sources aient corroboré cette information.

Une telle commande conclurait admirablement une année riche en émotion pour l’avion de combat français, avec des succès historiques en Grèce (24 appareils), en Croatie (12 appareils) et en Egypte (30 nouveaux appareils), des ouvertures prometteuses en Indonésie et en Inde, mais également de sérieuses déceptions, notamment après le revirement suisse du début de l’été en faveur du F-35A américain. Ce serait également, à date, la plus importante commande de Rafale passée par un client export, devant l’Égypte et ses 54 Rafale commandés en deux tranches. Cela permettrait enfin à la team Rafale de sécuriser la ligne de production de l’appareil pour l’ensemble de la décennies en cours, une situation que de nombreux industriels aimerait partager dans le monde.

En janvier 2021, Athènes commandait 18 Rafale F3R dont 12 d’occasion à la France, pour débuter une année historique pour l’avion français

Selon les informations obtenues par Challenges, les appareils commandés seraient au standard F4, celui-là même qui constitue le point d’inflexion du programme vers les standards numériques à venir des prochaines décennies, à l’instar des appareils commandés par l’Armée de l’Air et de l’espace française dont la livraison doit débuter en 2025. Le montant de la commande, mais également son calendrier et son périmètre, ne sont pas naturellement pas connus, d’autant que les Emirats Arabes Unis sont courtisés par de nombreux autres constructeurs, entre les négociations autour du F-35A américain avec Washington, et la parade de séduction entamée par Rostec avec le Su-75 Checkmate pour s’imposer dans le pays.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR