La Russie défie le F-35 aux Emirats Arabes Unis avec le Su-75 Checkmate

Depuis sa présentation officielle cet été lors du salon ARMY-2021 à Moscou, le nouveau chasseur monomoteur de 5ème génération russe Su-75 Checkmate est, de toute évidence, devenu le cheval de bataille de Sukhoi mais également de Rostec pour s’imposer lors des compétitions internationales à venir dans le domaine des avions de combat. Cette semaine, à l’occasion du salon Dubaï Airshow, le nouvel appareil, qui n’existe encore que sous forme de prototype statique, a fait ses premiers pas sur la scène internationale, et se positionne clairement comme une alternative au F-35A américains, mais également aux Rafale, Typhoon et Gripen Européens, dans le discours des officiels russes, notamment sur la marché moyen-oriental.

Rappelons que le Su-75 Checkmate est un chasseur monomoteur reprenant les codes de la 5ème génération, et offrant, dans le discours de Rostec tout du moins, de nombreux atouts très attractifs. Avec une masse maximale au décollage de 18 tonnes, et une masse à vide de 10 tonnes, l’appareil se rangerait dans la catégorie des chasseurs monomoteurs polyvalents comme le Mirage 2000 ou le F-16. Pour autant, les performances annoncées, avec notamment un rayon d’action opérationnel supérieur à 1000 km, et une importante capacité d’emport d’armement, le positionnerait davantage dans celle du F-35A, du Super Hornet ou du Rafale, des appareils de 25 tonnes au décollage, plus onéreux à l’acquisition comme à l’usage. Outre une promesse de furtivité, il offre également un excellent rapport poussée-poids même avec le réacteur intérimaire AL-41F1, une haute manoeuvrabilité grâce à la poussée vectorielle tri-dimensionelle offerte par ce moteur, et une avionique embarquée parfaitement moderne intégrant radar AESA, casque de visée, FLIR et fusion de données.

Même s’il est prés de 12 tonnes plus léger que le Su-57, le Su-75 reste un appareil imposant ne permettant pas de le classer dans la catégorie des chasseurs « légers »

A l’occasion de ce salon, le constructeur russe a également confirmé qu’il entendait developper une version sans pilote de son appareil, sans pour autant donner davantage de détails sur cette version. Cette annonce peut laisser supposer que le S-70 Okhotnik B, plus imposant et doté d’un rayon d’action et d’une capacité d’emport sensiblement supérieure à ceux du Checkmate, serait, quant à lui, réservé aux forces aériennes russes, et que la version drone du Su-75 couvrirait ce segment sur la scène internationale. On notera à ce titre que les forces aériennes russes n’ont toujours pas officialisé leur intérêt pour le nouvel appareil, même si la direction de Rostec a annoncé que les négociations contractuelles exports de celui ne seront entamées qu’une fois la production de série débutée en 2026, ce qui laisse supposer que les premiers lots produits seront effectivement bien à usage intérieur.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR