La Turquie craint une intervention américaine pour stopper l’acquisition de moteurs sud-coréens pour son char Altay

Si les discussions entre Ankara et Séoul au sujet du pack propulsif emprunté au char K2 Black Panther pour équiper le char lourd turc Altay ont progressé ces dernières semaines, elles ont également suivi une direction différente de celle initialement envisagée par les officiels turcs. En effet, là ou ces derniers envisageaient initialement une co-production avec transfert de technologies pour les 250 moteurs Doosan et distribution S&T Dynamics qui doivent équiper la première tranche de chars Altay, il semble que désormais, ceux-ci se contentent d’une acquisition « sur étagère » du pack propulsif selon les dires des autorités turcs. Evidemment, dans une telle approche, il semble peu probable qu’une notion de transfert de technologie soit considérée, ce qui laisserait Ankara sans acquis supplémentaires pour developper sa solution locale pour la seconde tranche de blindés.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR