Pékin accentue la pression militaire sur l’Inde dans l’Himalaya

Le recours à la menace militaire semble être devenu la règle pour Pékin dès lors qu’un de ses voisins ne se plie pas a ses exigences. Outre le cas de Taïwan largement commenté, avec de très nombreux exercices navals et aériens et une rhétorique de plus en plus menaçante de la part des autorités chinoises et de la presse nationale contre l’ile indépendante, c’est désormais au tour de l’Inde de devoir faire face à des menaces de plus en plus explicites, et à des exercices militaires de plus en plus importants et denses le long de sa frontière orientale avec la Chine Populaire, notamment sur les plateaux du Ladakh.

Selon le site d’Etat GlobalTimes, l’Armée Populaire de Libération chinoise, l’APL, a ainsi mené de multiples exercices sur les haut-plateau tibétains de la province du Xinjiang, mettant en oeuvre des systèmes d’artillerie PCL-181 de 155mm ainsi que des lance-roquettes automoteurs de 122mm PHL-11 dans un exercice de tir réel. La même semaine, ce furent les lance-roquettes lourds PHL-03 de 300mm et une dernière version de LRM capable de mettre en oeuvre des roquettes de 370mm qui furent mis en oeuvre sur un plateau tibétain non identifié, en coopération avec des systèmes de reconnaissance par drone et des radars d’artillerie pour coordonner la précision des tirs. Des bombardiers JH-7 furent également engagés, à des altitudes dépassant les 4000 m.

Le PCL-181 reprend de nombreux aspects du CAESAR français, ainsi que de nombreuses capacités, comme une portée opérationnelle de 40 km avec obus classique, et de plus de 60 km avec des obus à propulsion additionnée

Cette démonstration de force bien peu subtile face à New Delhi, a pour objectif d’amener les autorités indiennes à adoucir leurs positions face aux revendications fermes de pékin dans les négociations en cours au sujet de la ligne de démarcation faisant office de frontière entre les deux pays sur les hauts-plateaux himalayens. Elle s’accompagne d’un renforcement notable des forces chinoises déployées le long de cette zone, ainsi que des infrastructures de défense positionnées à proximité, notamment des bases aériennes. En outre, de nombreux nouveaux sites de défense anti-aérienne ont été observés ces derniers mois entourant ces positions chinoises, marquant une préparation opérationnelle effective de l’APL, qui semble anticiper une prochaine opération militaire dans la région.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR