Contre toute logique, le nouveau blindé léger de l’Armée de Terre sera conçu en coopération européenne

Le remplacement des Véhicules Blindés Légers, ou VBL, est aujourd’hui au sommet de la liste des programmes à lancer de toute urgence pour de l’Armée de Terre française. Conçu dans les années 80 par la société Panhard General Defense (intégrée à Arquus à la création de la marque en 2018), le VBL a été de tous les engagements français depuis son entrée en service en 1990. Malgré des qualités indéniables notamment en terme de mobilité et d’évolutivité, le véhicule ayant été décliné en 13 versions dont 7 en service dans les armées françaises, il marque désormais le poids des années face au durcissement des engagements, mais également face aux Engins Explosifs Improvisés utilisés par les combattants islamistes au Mali par exemple. 5 militaires français ont, à ce titre, perdus la vie en 2020 et 2021 à bord de VBL détruits par un IED. En outre, le véhicule n’est pas adapté pour intégrer les nouveaux équipements d’engagement coopératifs du programme SCORPION au coeur de l’évolution de l’Armée de Terre.

Pour le remplacer, l’Etat-Major français s’est préparé à lancer le programme VBAE, pour Véhicule Blindé d’Aide à l’Engagement, comme son nom l’indique un véhicule blindé (léger) intégré dans cette bulle informationnelle SCORPION, et apportant une forte valeur ajoutée par sa mobilité pour reconnaitre et identifier les informations critiques du champs de bataille. Initialement, le programme devait être lancé lors de la prochaine Loi de Programmation Militaire en 2026, mais les besoins de l’Armée de Terre sont à ce point urgents, notamment pour être en mesure de constituer au plus vite des unités prêtes à l’engagement de Haute Intensité, que celui-ci a été intégré en partie sur la LPM en cours, au détriment d’une partie des livraisons de VBMR Griffon, Serval et d’EBRC Jaguar, de sorte à libérer les capacités budgétaires et industrielles requises.

Le Scarabée d’arquas offre des performances de très haut niveau qui bénéficieraient parfaitement aux unités de premières lignes destinées aux engagements de haute intensité de l’Armée de terre

Qui plus est, deux industriels français, Arquus et Thales, ont anticipé depuis plusieurs années les évolutions en cours et le besoin qui aujourd’hui presse l’Armée de Terre. le franco-suédois Arquus a ainsi développé le Scarabée, un véhicule blindé léger haut de gamme dérivé du programme Combat Reconnaissance Armoured Buggy, ou CRAB, qui fit sensation lors du salon Eurosatory de 2012. D’une masse à vide de 7 tonnes pour une masse au combat de 9 tonnes, le Scarabée intègre toutes les capacités nécessaires pour l’engagement coopératif, ainsi qu’une extraordinaire mobilité avec un rapport puissance poids de 38 Cv par tonne. Thales, pour sa part, a développé le Hawkei, un blindé de 7 tonnes à vide et 10 tonnes max au combat, conçu initialement pour les Armées australiennes qui en ont commandé 1.100 exemplaires.

Pour autant, le Ministère des Armées et la DGA ont privilégié dans ce dossier la coopération européenne, en lançant en 2020 le programme European Future Highly Mobile Augmented Armoured Systems , ou FAMOUS, un acronyme clairement tiré par les oreilles pour un programme qui ne l’est pas moins. L’objectif de FAMOUS est de developper les briques technologiques nécessaires au programme VBAE dans une coopération rassemblant le français Nexter, son partenaire au sein de KNDS l’allemand Krauss Maffei Wegman, le finlandais Patria et le belge John Cockerill Defense, ainsi que 15 autres industriels européens, de sorte à « optimiser les synergies, la standardisation et l’interopérabilité dans le champ des véhicules blindés terrestres » selon Joel Barre. En procédant ainsi, le programme est intégré au dispositif de financement européen EDIDP.

Plus robuste et plus économique, le Hawkei de Thales répondrait, pour sa part, aux besoins des unités de soutien de l’Armée de Terre, dans un mix qui aurait de fait une très forte valeur ajoutée, notamment à l’exportation

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR