Pékin et Moscou durcissent le ton dans le Pacifique avec une démonstration de force navale autour du Japon

Ces derniers mois, les Etats-Unis, et leurs alliés, ont multiplié les exercices navals de grande ampleur dans le Pacifique, parfois à proximité de la Mer de Chine ou de Taïwan, ce qui à plusieurs reprises provoqua la colère de Pékin. Jusqu’à présent, les réponses navales chinoises furent limitées au déploiement de petites flottilles composées le plus souvent d’un destroyer Type 052D et d’une frégate de lutte anti-sous-marine Type 054A, accompagnés d’un navire de ravitaillement. Dès lors, l’exercice massif rassemblant 5 navires chinois, dont un croiseur Type 055, et 5 navires russes, dont deux destroyers anti-sous-marins de la classe Udaloy, autour du Japon ces derniers jours, sonne comme une nouvelle étape dans l’escalade des tensions dans cette zone déjà très tendue.

Le 18 octobre, une flotte composée du croiseur Type 055 Nanchang, du destroyer Type 052D Kunming, des frégates anti-sous-marines Type 054A Binzhou et Liuzhou, et du navire de ravitaillement Dongpinghu Type 903A, fit jonction avec une flotte russe composée des destroyers anti-sous-marins de classe Udaloy Admiral Panteleev et Admiral Tributs, de deux frégates project 20380 Steregushiy Hero de la Fédération de Russie Aldar Tsydenzhapov and Gromkiy et du navire de renseignement Marshal Krylov de la classe Marshal Nedelin, pour franchir la passe de Tsugaru et contourner par l’est l’archipel nippon en faisant route vers le sud-ouest.

Le croiseur Type 055 Nanchang participa pour la première fois à un exercice international au sein de la flotte sino-russe qui contourna le Japon

C’est la première fois qu’un tel rassemblement de force navale sino-russe est observé, qui plus est à proximité des cotes japonaises, les forces nippones dépêchant plusieurs destroyers et des avions de patrouille maritime pour suivre la flotte le long de son parcours. C’est également la première fois que Pékin déploie un de ses nouveaux croiseurs Type 055, des navires de plus de 12.000 tonnes emportant plus d’une centaine de silos verticaux et disposant d’une puissance de feu comparable à celle des plus imposants navires occidentaux comme les destroyers Arleigh Burke américain ou Seijong the Great Sud-coréen, au sein d’un exercice multi-national. Le message porté par ce déploiement de force est dès lors parfaitement limpide, puisque si les Etats-Unis peuvent s’appuyer sur de puissants alliés dans le Pacifique, comme le Japon, la Corée du Sud et même l’Inde, Pékin et Moscou font désormais cause commune sur ce théâtre.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR