Les nouveautés les plus attendues du salon aéronautique chinois de Zhuhai

Du 28 décembre au 3 octobre, se tiendra à Zhuhai, a proximité de Macao sur la cote sud de la Chine, le salon aéronautique China Air Show, devenu au fil des années un des grands salons de la planète consacré à ce sujet. Traditionnellement porté avant tout à la presentation des équipements chinois dans le domaine aéronautique et, de manière étendue, de la Défense, l’édition 2021 pourrait faire date, avec de nombreux nouveaux programmes annoncés, ainsi que des présentations exclusives d’appareils et de maquettes. Alors que la salon n’a pas encore débuté, de nombreuses mises en place créées un intérêt important de la part de la communauté aéronautique et défense internationale, que ce soit dans le domaine des drones, des missiles, et des avions de combat.

En matière d’avion de combat, justement, plusieurs présentations exclusives sont d’ores et déjà annoncées, notamment celle de l’avion de guerre électronique J-16D dont nous avons déjà traité les spécificités, et du chasseur de 5ème génération J-20A, première évolution du J-20 dotée, entre autres évolutions, du nouveau turboréacteur WS-10 d’une poussée unitaire de 132 KN en lieu et place du turboréacteur russe Saturn AL-31 qui équipait jusqu’à présent l’appareil. Ces appareils, tous deux déjà opérationnels, démontrent les gains technologiques réalisés par l’industrie aéronautique chinoise, proche désormais de l’autonomie stratégique intégrale dans ce domaine. Pourtant, les stars du salon ne seront probablement pas ces deux appareils, ni même la décevante maquette du FC-31 alors que tout le monde attendait la version navale embarquée J-35 de l’appareil, encore en developpement, et probablement tenue au secret jusqu’à son entrée en service concomitamment du porte-avions Type-003 en cours de fabrication à Shanghai.

la Maquette d’un chasseur monomoteur de 5ème génération sous bâches sur le stand central du salon Zhuhai 2021

En effet, deux autres avions de combat, sous forme de maquettes, attireront inexorablement les visiteurs lors du salon. Le premier, dont on ne sait presque rien et qui reste encore baché sur son stand, serait un chasseur de 5ème génération léger monomoteur, peut-être le fameux nouveau chasseur de 5ème génération développé par Shenyang. Bien évidemment, on pense immédiatement au programme russe Checkmate, présenté en grandes pompes lors du salon MAKS-2021 à la fin du mois d’aout de cette année à Moscou. De toute évidence, Pékin a pris, comme Moscou, la mesure du potentiel commercial et politique que pourrait représenter un avion de combat de ce type dans son catalogue international, se voulant abordable et performant, pour remplacer la multitude de mig-21, Su-22, Su-25, F-16 et autres Mirage encore en service au sein de nombreuses forces aériennes au travers le Monde. N’ayant aucune autre information si ce n’est « monomoteur » et « 5eme génération » (4ème dans la nomenclature chinoise), il faudra attendre le 28 septembre pour en savoir davantage.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR