Avec l’Admiral Nakhimov, la Russie disposera en 2023 du croiseur le plus puissamment armé

Les croiseurs nucléaires soviétiques de la classe Kirov étaient, lors de leur entrée en service en 1980, considérés comme les plus plus puissantes unités navales de surface existantes, à l’exception des porte-avions, et obligèrent l’US Navy à remettre en service 4 cuirasser de la seconde Guerre Mondiale de la classe Missouri, pour tenter d’équilibrer les choses. Lourdement armés, disposant d’une propulsion nucléaire et d’un équipage de 800 officiers et marins, ces navires eurent une puissance de feu inégalée jusqu’à l’effondrement de l’Union Soviétique. Durant les 30 années qui suivirent, deux des croiseurs, le Kirov rebaptisé Admiral Ouchakov, et le Frunze rebaptisé Admiral Lazarev, furent retirés du service respectivement en 2001 et 1999. Le Piotr Velicki (Pierre le Grand), dernière unité de la classe, fut quant à lui lancé en 1996 et admis au service actif en 1998 dans une version modernisée. Depuis 2009 et une dernière phase de réparation, il est le navire amiral de la Flotte du Nord, et seule unité de la classe effectivement en service à ce jour.

Le dernier des 4 croiseurs de la classe Kirov, l’Admiral Nakhimov, ex Kalinine, était entré en service en 1988, mais en fut retiré en 1999 pour réparation et modernisation. Il resta dans un statut de reserve jusqu’en 2014, lorsque l’Amirauté décida aprés moules tergiversations, d’en faire une pièce maîtresse de son dispositif naval jusqu’à l’arrivé des nouveaux destroyers lourds. Un immense chantier de modernisation débuta donc aux chantiers navals Sevmash pour faire du croiseur l’unité de surface disposant de la plus imposante puissance de feu du moment. Et selon Vladimir Korolyov, le CEO adjoint de United Shipbuilding Corporation for Military Shipbuilding dans une interview donnée à l’agence Tass, celui-ci touche à sa fin, puisque l’Admiral Nakhimov doit rejoindre la flotte russe en 2023, avec des capacités entièrement renouvelées. Et de capacités, le Nakhimov ne manquera pas !

Le croiseur Piotr Velickiy dispose du même système S-300F/M que l’Admiral Nakhimov, mais a gardé ses missiles anti-navires P700 Granit et son système S-A-N-4 Osa pour La Défense anti-aérienne rapprochée

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR