La Russie poursuit son effort pour moderniser sa force navale

Après l’effondrement de l’Union Soviétique, la Marine russe a connu une longue période de disette, voyant ses navires non entretenus et les nouvelles unités arriver au compte goutte, quand elles arrivaient bel et bien. A la fin des années 2000, la situation opérationnelle était même catastrophique, avec une majorité de navires impropres au combat, si pas à la navigation. C’est à ce moment que Moscou prit la décision de commencer à moderniser sa flotte, d’abord en faisant l’acquisition de nouveaux modèles de patrouilleurs et corvettes bien armés, comme le Buyan et Buyan-M, et de sous-marins conventionnelles Improved Kilo, tout en engageant un vaste plan de rationalisation et de modernisation de la multitude de chantiers navals qui parsemaient le pays. Depuis quelques années, les résultats de ces efforts se font clairement ressentir, la Marine russe étant, aujourd’hui, l’une de celle qui perçoit le plus grand nombre de nouvelles unités navales chaque année.

Dans une interview donnée à l’agence Tass, (version intégrale en russe ici) le directeur des constructions navales du groupe OSK, par ailleurs ancien chef d’état-major de la Marine Russe, l’amiral Vladimir Korolev, livre une vision exhaustive de cet effort présent et à venir. Ainsi, il indique que d’ici la fin de l’année, pas moins de 3 sous-marins seront livrés à la Marine Russe : le sous-marin nucléaire lanceur d’engin Knyaz Oleg de la classe projet 955A Borei-A, par ailleurs première unité de série de ce modèle, le sous-marin nucléaire lance-missile Novosibirsk du projet 885M Iassen-M, et le sous-marin à propulsion conventionnelle projet 636.3 Magadan désigné au sein de l’OTAN sous le nom Improved Kilo. La corvette de la classe Steregouchtchi projet 20380 Retiviy rejoindra également la Marine Russe. Rappelons que la frégate 22350 Admiral Golocko doit également entrer en service d’ici la fin de cette année, ou au début de 2022, et que la Marine russe a accueilli au service actif en mai 2021, le premier sous-marin nucléaire de la classe Iassen-M, le Kazan.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR