Exercice Zapad-21 : L’Armée Russe teste ses nouveaux armements

De tous les exercices majeurs quadri-annuels de l’armée russe, l’exercice Zapad, qui signifie Ouest, est de loin celui qui porte la plus grande valeur symbolique, ainsi que celui qui focalise la plus grande attention médiatique, en Europe comme en Russie. Cette année, celui-ci se déroule en majeure partie en Biélorussie, alors que Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko viennent de signer un accord de rapprochement historique entre les deux pays, permettant au premier d’accroitre sa main-mise sur cet état slave, et au second de protéger sa position à la tête de celui-ci. Mais au delà de ses aspects politiques et géostratégiques, une partie des forces russes étant destinée à rester en Biélorussie une fois l’exercice terminé, et Minsk ayant annoncé un important contrat d’acquisition d’armement auprés de Moscou pour 1 Md$, c’est également l’occasion pour les armées russes de mettre en avant leurs nouveaux équipements et leurs nouvelles doctrines, cette année ne dérogeant pas à la règle.

En effet, les médias russes, qu’ils soient généralistes ou spécialisés, ont multiplié les videos et les reportages pour montrer les nouveaux équipements en service au sein des armées, qu’ils s’agissent de moyens terrestres ou aériens, robotisés ou pilotés. Ainsi, le nouveau véhicule de combat d’infanterie B-19 a été montré agissant au coté du robot de combat terrestre Uran-9 dans une simulation de position défensive, dévoilant les nouvelles caractéristiques des deux équipements. Le B-19 est un châssis de véhicule blindé BMP, dont l’armée russe dispose de stocks estimés à plus de 8.500 exemplaires en reserve, monté de la nouvelle tourelle EPOCH qui doit équiper dans un avenir proche les nouveaux Kurganet-25 et Boomerang qui remplaceront progressivement et respectivement les BMP chenillés et les BTR 8×8. Dans cette attente, transformer un BMP en B-19 par l’adjonction de cette tourelle peut faire sens comme une solution intérimaire et economique notamment pour tester ce nouvel équipement.

BM-19 (arrière plan) et Uran-9 agissant de concert dans une simulation de position défensive lors de l’exercice Zapad-2021

La tourelle EPOCH est en effet un concentré de puissance de feu et de capacités optroniques, armée du canon LSHO-57 de 57mm surpassant tout ce dont l’occident dispose ou disposera dans les années à venir. La tourelle est également équipée de deux lanceurs doubles pour missiles antichars 9K135 Kornet-EM d’une portée de 8000 à charge en tandem pour les cibles lourdement blindées, et de 8 missiles légers Bulat, dont les performances sont encore confidentielles, mais qui seraient destinés à éliminer des cibles faiblement blindées ne nécessitant pas un missile lourd comme le Kornet. Des lance-pots fumingènes entourent également la tourelle, et l’on peut penser qu’elle intègre quelques dispositifs soft-kill, bien que rien n’indique que le système Hard-Kill Arena-M n’y ait été intégré nativement. Une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm complète l’arsenal de cette tourelle. Très peu d’informations ont en revanche filtré concernant les systèmes électro-optiques et de conduite du tir qui équipent la tourelle Epoch.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR