Le Congrès américain valide l’augmentation du budget 2022 du Pentagone de 23,9 Md$

Pris entre son aile droite et le Parti Républicain en faveur d’une hausse massive des investissements de Défense pour soutenir le défi lancé par Pékin et Moscou, et l’aile gauche du Parti Démocrate, à qui il devait en parti son élection, en faveur d’une baisse des crédits de Défense afin de financer les promesses sociales faites lors de la campagne, le président Joe Biden, et son administration, avait pris une position neutre, en accordant une hausse de seulement 1,5 %, 11 Md$ au Pentagone pour le budget 2022, pour un montant globale atteignant les 715 Md$. Toutefois, aux Etats-Unis, le mot de la fin concernant ce budget ne revient pas au Président, mais au Congrès lui-même, qui s’est prononcé hiers en faveur d’une augmentation supplémentaire de 23,9 Md$ pour le Pentagone, afin d’amener son budget 2022 à 739 Md$, en hausse de presque 5% vis-à-vis du dernier budget de l’administration Trump.

Pour y parvenir, les deux commissions défense sénatoriales et de la chambre des Représentants, sont parvenues à un accord bi-partisan massif en faveur de cet effort, avec 42 voix contre 17, 14 élus Démocrates ayant voté cet amendement proposé par le Représentant Républicain de l’Alabama Mike Rogers, marquant ainsi la fin de longues tractations entre les parlementaires des deux camps. Ce résultat, étonnamment présenté non pas comme une victoire républicaine mais comme un succès parlementaire bi-partisan, était toutefois attendu, puisque même le représentant Démocrate de Washington et président du comité HASC Adam Smith, avait laissé entendre qu’il ne s’y opposerait pas, même si, personnellement, il n’adhérait pas à la stratégie de croissance budgétaire. Bien que validé par les deux commissions parlementaires, ce budget doit désormais être validé par la commission d’Appropriation budgétaire, qui avalisent le budget final. Mais l’élan donné par les parlementaires Républicains et Démocrates sera bien difficile à modérer, même par les partisans de plus de rigueur budgétaire.

L’US Navy serait la grande gagnante de l’effort budgétaire avec un second destroyer Arleigh Burke Flight III et un nouvel LHA America financés en 2022

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR