La Turquie veut developper le plus puissant destroyer du théâtre méditerranéen

Depuis son accession au pouvoir en 2003, R.T Erdogan, d’abord premier ministre de 2003 à 2014, puis président de la République de Turquie depuis cette date, a entrepris un vaste effort national en faveur des armées, avec un budget qui est passé en 20 ans de 7 Md$ à plus de 20 Md$, malgré une livre turque dévaluée de 80% de sa valeur sur la même période. Concomitamment, il entreprit de developper une vaste et robuste industrie de défense nationale, avec l’émergence de plusieurs acteurs nationaux et mondiaux comme le missilier Roketsan ou le fabricant de drones Baykar. Dans le domaine naval, l’effort s’est organisé autour d’un programme très ambitieux, le programme MILGEM, dont le lancement remonte à 2004, et qui aujourd’hui propulse l’industrie navale militaire turque aux avants-postes du marché européen et mondial.

Le programme MILGEM, qui doit permettre de moderniser la flotte turque à horizon 2030 par des navires de facture entièrement locale, se compose de 3 classes de navire, les corvettes de la classe Ada, les frégates légères de la classe Istanbul, et les destroyers TF-2000. La construction des 4 corvettes anti-sous-marines de la classe Ada eut lieu entre 2005 et 2015, et les 4 unités de 2400 tonnes sont aujourd’hui en service au sein de la marine turque. Ces navires économiques et efficaces furent par ailleurs commandés par le Pakistan (4 unités allongées de 3000 tonnes) et par l’Ukraine. En 2017 débuta la fabrication de la première frégate de la classe Istanbul, un navire de 3000 tonnes à vocation anti-sous-marine mais équipé cette fois d’un système de lancement vertical MDAS à 16 cellules pour accueillir autant de missiles surface-air à moyenne portée HISAR. La frégate TCG Istanbul, première unité de la classe éponyme, a été lancée en janvier 2021, et devrait rejoindre le service actif en 2023. Quant au destroyer TF-2000, il fut incontestablement l’une des stars du salon IDEF 2021 qui s’est tenu à istanbul du 17 au 20 aout.

Les maquettes antérieures des TF-2000 présentaient un navire encore équipé de nombreuses technologies US. Remarquez ici les 2 Phalanx qui sont remplacés par le CIWS Gökdeniz sur le modèle de 2021 (voir image d’illustration)

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR