Les Etats-Unis pourraient faire la démonstration prochaine d’une nouvelle arme anti-satellite

Dans le domaine de la guerre spatiale, deux écoles s’affrontent au Pentagone : ceux en faveur d’une confidentialité absolue concernant la majorité des programmes, de sorte à laisser l’adversaire potentiel (Chine ou Russie) dans l’ignorance des capacités existantes et des programmes en cours de developpement, et ceux qui considèrent que la déclassification d’une partie de ces informations est indispensable pour renforcer l’effet dissuasif vis-à-vis d’un adversaire potentiellement trop confiant. Jusqu’à présent, les partisans du secret avaient l’avantage, et un black-out sévère couvrait depuis de nombreuses années les capacités spatiales réelles des armées US, et de sa nouvelle composante Space Force, tant dans le domaine offensif que défensif. Mais les conséquences de l’effondrement des autorités afghanes sur l’autorité militaire des Etats-Unis dans le monde, même vis-à-vis de certains de ses proches alliés et de sa propre opinion publique, pourraient bien amener Washington à changer de posture.

En effet, selon le site Breakingdefense.com, toujours particulièrement au fait de l’actualité défense US, les Etats-Unis pourraient bien, dans un futur proche, faire la démonstration d’une capacité anti-satellite avancée et jusqu’ici inconnue. Développé sous l’égide des Special Access Program, et de fait connu d’un nombre très limité de personnalités politiques et de militaires, ce programme permettrait en effet de détruire ou d’endommager un satellite ou un vaisseau spatial, sans que plus de détails aient été donnés, si ce n’est que la technologie serait entièrement nouvelle. Les spéculations sont nombreuses quant à la nature de ce système, allant d’un laser à haute énergie destiné à aveugler les systèmes de détection d’un satellite adverse, à un satellite capable d’envoyer des décharges de micro-ondes contre un satellite adverse pour détruire ses systèmes électroniques. Mais aucune de ces spéculations n’est particulièrement fondée, et la palette de possibilités reste donc particulièrement large. En outre, pour être significative du point de vu de l’effet de communication recherché, cette démonstration technologique doit être suffisamment unilatérale pour ne pas simplement se positionner à l’équivalent de systèmes russes ou chinois existants.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR