Joe Biden aligne l’engagement américain de défendre Taïwan sur celui de l’OTAN

Le Président américain est fortement contesté aux Etats-Unis mais également sur la scène internationale depuis l’effondrement catastrophique des structures étatiques et de l’armée afghanes en seulement quelques semaines une fois le retrait des militaires américains entamé. En particulier, nombreux sont ceux à faire le lien entre ce retrait et la détermination qu’ils estiment désormais contestable des Etats-Unis à assurer la sécurité de ses alliés proches, y compris parmi les dirigeants de certains pays de l’OTAN. C’est pour s’expliquer sur ces questions que le président américain a accordé une interview à la chaine ABC, interview durant laquelle il a avant tout été questionné sur le supposé échec des services de renseignement US pour anticiper la débâcle. La question des conséquences de cet épisode sur la crédibilité des Etats-Unis auprés de ses alliés a naturellement été abordée par le journaliste, et la réponse de Joe Biden, bien que passée grandement inaperçue dans les médias occidentaux focalisés sur l’Afghanistan, marque une étape déterminante dans l’évolution de la situation géopolitique mondiale.

En effet, lorsque le journaliste a pointé l’impact de cette crise sur la crédibilité des Etats-Unis pour assurer la Défense de Taïwan, le président américain a répondu en mettant sur un pied d’égalité la détermination de Washington à défendre l’ile indépendante avec celle qui lie les Etats-Unis avec ses plus proches alliés de l’OTAN, le Japon ou la Corée du Sud. En s’exprimant ainsi, Joe Biden confirme sans équivoque possible que Washington a bel et bien décidé d’enterrer les accords du Taiwan Relations Act de 1979, par lesquels les Etats-Unis acceptaient de considérer l’ile comme partie intégrante de la République Populaire de Chine, et s’engageaient à ne pas intervenir dans le processus de rapprochement des deux états, notamment en limitant les livraisons de matériels militaires à des équipements uniquement à visée défensive à Taipei, et en s’engageant à ne pas déployer de forces militaires sur l’ile, bien que ce dernier point soit volontairement ambiguë à ce niveau.

La validation de la vente de 40 canons automoteurs M109 à Taïwan au début du mois d’aout a déclenché une nouvelle série d’exercices de la part de l’APL autour de l’île indépendante.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR