De nouveaux avions et hélicoptères de combat chinois bientôt dévoilés ?

On le sait, l’industrie aéronautique chinoise militaire est très discrète concernant ses programmes de developpement, et les informations concernant le developpement de nouveaux appareils sont le plus souvent parcellaires, et largement sujettes à interprétation. C’est ainsi que l’on ignore toujours si et quand les versions de guerre électronique des chasseurs bombardiers J-15 et J-16, désignées respectivement J-15D et J-16D, et se voulant l’équivalent du EA-18G Growler américain, seront déclarées opérationnelles et rejoindront les escadrons des forces aériennes et aéronavales chinoises. De même, si de nombreux facteurs semblent indiquer que le chasseur de 5ème génération FC-31, dans sa version modifiée, sera le prochain chasseur embarqué à bord des futurs porte-avions chinois dotés de catapultes, notamment à la suite de l’observation d’une maquette grandeur nature de l’appareil sur le pont d’envol simulé d’entrainement de la Marine chinoise, aucune confirmation officielle n’est venue accréditer cette thèse, et aucun calendrier de production n’a pour l’heure été dévoilé, même si l’on imagine qu’il arrivera conjointement à l’entrée en service du premier porte-avions Type 003 en 2024 ou 2025.

Toutefois, à en croire le site globaltimes.cn, un organe rattaché au Parti Communiste Chinois ou PCC, trois programmes auraient connu des avancés majeures ces derniers mois, au point de constituer une étape majeure dans le developpement des capacités aéronautiques du pays, à l’occasion de la célébration du centenaire du PCC. Selon le site, l’avionneur Aviation Industry Corporation of China (AVIC) aurait ainsi annoncé avoir franchit une étape clé pour le developpement d’un programme majeur avec plusieurs mois d’avance, alors que Chengdu Aircraft Research and Design Institute, l’autre avionneur d’Etat qui a notamment développé le chasseur furtif J-20 et le chasseur léger J-10, vient d’annoncer par un message Weechat qu’il avait entamé le developpement d’un nouvel appareil, et qu’un nouveau prototype était sur le point d’effectuer son premier vol. Aucun des constructeur n’a jugé utile de préciser de quel appareil il pouvait s’agir.

Le developpement d’une version biplace du J-20 est de plus en plus fréquemment abordée par les spécialistes de l’aéronautique militaire chinoise. Un tel appareil pourrait s’imposer sur des missions de frappe à longue distance ou la suppression des défenses anti-aériennes adverses, offrant de nouvelles capacités aux forces aériennes et aéronavales chinoises basées à terre.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense

Jusqu’à dimanche seulement, profitez de 20% de réduction sur votre abonnement annuel (pro/perso/étudiant) avec le code ETE2021


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR