L’Indonésie officialise une commande de 6 frégates FREMM auprés de Fincantieri

Aprés les Etats-Unis et l’Egypte, le constructeur naval Italien Fincantieri réalise un nouveau tour de force en signant un « Contrat Initial » portant sur l’acquisition de 6 frégates FREMM neuves, ainsi que le transfert de deux frégates d’occasion de la classe Maestrale qui doivent être prochainement retirées du service de la Marine Italienne. Il s’agit d’une nouvelle annonce spectaculaire en provenance de Jakarta en quelques jours, alors qu’un contrat équivalent a été signé avec Dassault Aviation pour l’acquisition de 36 avions de combat Rafale, marquant simultanément un effort remarquable de Jakarta pour renforcer ses capacités défensives aéronavales, ainsi qu’un regain d’intérêt pour les équipements en provenance d’Europe pour ce pays non aligné.

Peu d’informations ont été divulguées concernant ce contrat, hormis le fait que Fincantieri s’est associé avec les chantiers navals PT-PAL pour ce programme, ce qui suppose une construction locale, au moins partielle. Le montant du contrat n’est pas divulgué, pas davantage que le calendrier, d’une manière assez logique dans la mesure où de nombreux points doivent encore être négociés avant de devenir une commande ferme et définitive. Les 6 FREMM indonésiennes viendront renforcer les 6 frégates de la classe Martadinata acquises auprés des Pays-Bas et dérivées du modèle SIGMA 10514, elles-même remplaçant les 6 frégates de la classe Ahmad Yani encours de retrait, qui ont longtemps représenté la colonne vertébrale des capacités hauturières indonésiennes. Mais là ou les frégates Martadinata tiennent davantage d’une corvette avec une jauge à 2400 tonnes et un armement reposant sur 12 missiles surface-air MICA VL, 8 missiles anti-navires MM40 Exocet, un canon de 76mm et 2 lance-torpilles triples, les FREMM italienne de la classe Bergamini disposent de 16 ou 32 silos verticaux Sylver pour missiles surface-air Aster 15/30 à longue portée, de 8 missiles anti-navires OTOMAT, ainsi que deux canons de 127 mm et 76mm et de 2 lance-torpilles triples, pour une jauge de 6500 tonnes en charge.

Il s’agit donc d’un immense bond en avant pour la marine indonésienne, à l’image de celui qu’effectueront les forces aériennes du pays avec l’arrivée de 36 avions Rafale, et ce d’autant qu’elle recevra également 3 nouveaux sous-marins de la classe Nagapasa acquis auprés de la Corée du Sud, venant renforcer les 3 premières unités de la classe déjà en service. La montée en puissance rapide de la puissance militaire chinoise, ainsi que les ambitions de plus en plus évidentes de Pékin de s’imposer comme puissance militaire dominante dans le Pacifique et l’Océan Indien, sont sans le moindre doute à l’origine de ces décisions, alors que le pays a déjà engagé une augmentation rapide et importante des moyens consacrés à sa défense, avec une augmentation de 16% du budget de La Défense pour la seule année 2020, et l’ambition de consacrer au moins 1,5% de son PIB à cette mission, l’économie du pays enregistrant une croissance moyenne annuelle de 5% depuis plusieurs années.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR