Le Bangladesh lance sa compétition pour acquérir 16 chasseurs polyvalents modernes

Alors que l’ensemble de l’Asie semble d’engager dans un vaste mouvement de réarmement rapide, les autorités du Bangladesh viennent d’annoncer le lancement d’une procédure visant à acquérir, sur le budget 2021/2022, 16 avions de combat polyvalents modernes dans le cadre du son plan « Objectifs des Forces 2030 ». Pour cela, le pays prévoit une ligne de crédit exceptionnelle financée directement au niveau de l’Etat, et n’impactant pas le budget du ministère de La Défense, d’un montant de 25 000 Crore de taka, soit 2,42 Md€, avec une provision de 25% soit 7500 Crore de Taka / 600 m€ sur le budget 2021/2022 et une financement par crédit du solde sur une période de 5 à 10 ans.

Les 16 appareils viendront renforcer les 8 Mig-29 acquis dans les années 90 auprés de la Russie ainsi que la trentaine de FJ-7 chinois, un appareil dérivé du MIG-21 soviétique, ces derniers arrivant désormais en limite de potentiel. Mais alors que le pays était jusqu’ici très orienté vers des acquisitions à bas couts en Chine ou en Russie, le budget annoncé par Dacca, ainsi que de nombreuses rumeurs qui circulent dans le pays depuis plusieurs mois, laissent entendre que l’objectif des autorités serait désormais d’acquérir un appareil moderne européen, et même que la compétition se focaliserait entre le Rafale et le Typhoon, même s’il faut naturellement s’attendre à voir de nombreux autres constructeurs proposer leurs aéronefs. Rappelons à ce titre qu’en 2020, la ministre de La Défense française, Florence Parly, s’était rendue à Dacca pour rencontrer la première ministre Sheikh Hasina, en grande partie pour présenter le Rafale, ses performances et les offres que pouvaient proposer la France a ce pays.

l’arrivée des JF-17 au Myanmar aura incontestablement joué un rôle dans la décision du Bangladesh d’acquérir un escadron d’avions de combat polyvalents modernes.

Le fait est, le Bangladesh a désormais les moyens de financer un tel programme. En effet, si en 2000, son PIB avoisinait les 50 Md$ seulement, il à été multiplié par 6 en seulement 20 ans pour dépasser les 300 Md$ en 2019, soit davantage que le Pakistan (280 Md$). De part sa position géographique stratégique à l’Est de l’Inde et au coeur du Golfe du Bengale, le pays se doit désormais de renforcer ses capacités militaires défensives, alors que ses voisins comme l’Inde et le Myanmar accroissant rapidement leurs investissements dans ce domaine, et modernisent à grandes enjambées leur flotte de chasse. C’est précisément cette volonté d’aller vite, et le budget somme toute limité pour acquérir 16 appareils de combat modernes avec armement, pièces de rechange et formation, qui pourrait faire le jeu du Rafale français.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR