Le Rafale volera bien sous cocarde croate

Ce vendredi, les autorités croates ont confirmé leur décision d’acquérir 12 avions Rafale d’occasion auprés de la France pour remplacer ses derniers MIG-21 à horizon 2024. Le premier ministre croate, Andrej Plenković, a indiqué que la proposition française était celle qui répondait au mieux aux besoins des forces aériennes du pays, et la plus pertinente du point de vue economique. Le contrat, d’un montant de 999 million d’euro, inclus la livraison de 12 Rafale au standard F3R, la formation des personnels volants et de maintenance, les munitions et les pièces détachées, afin de conférer aux forces aériennes croates la liberté d’action nécessaire et requise pour défendre leur espace aérien et participer aux opérations internationales et de coalition. Les 6 premiers appareils seront livrés en 2024, les 6 autres en 2025.

C’est incontestablement un grand succès pour Dassault Aviation, la Team Rafale, et la ministre des Armées Florence Parly, qui s’était personnellement investie dans cette compétition, en se rendant par deux fois à Zagreb en 2020. Il s’agit de la 3ème commande de Rafale depuis le début de l’année, après les 18 appareils commandés par la Grèce et les 30 avions supplémentaires commandés par l’Egypte. Il s’agit surtout du premier client n’appartenant pas à l’écosystème de Dassault Aviation, et de manière plus étendue, qui n’est pas un partenaire traditionnel de l’industrie de Défense française. Qui plus est, il s’agit d’un client européen, alors que beaucoup pensaient il y a peu encore que le Rafale ne parviendrait pas à s’imposer sur le vieux continent face aux avions américains et au Typhoon.

Florence Parly s’est rendue par deux fois à Zagreb en 2020 pour soutenir l’offre française de Rafale d’occasion – Ce contrat est un nouveau succès personnel pour la Ministre des armées français (Photo MORH / F. Klen)

Ce succès est avant tout du à un profond changement d’approche des autorités françaises et de la Team Rafale, mettant en avant l’incomparable évolutivité du Rafale en proposant des appareils d’occasion offrant un potentiel opérationnel et évolutif identique à ceux d’avions neufs, à des prix presque moitié moindre vis-à-vis de ceux-ci. Ainsi, le concurrent direct du Rafale en Croatie, Lockheed-Martin, proposait 12 F16 Block 70 Viper neufs au prix de 1,7 Md€ dans un package sensiblement équivalent à celui des Rafale. Or, si le F16V est incontestablement un bon appareil parfaitement moderne, il n’offre ni la polyvalence, ni même les capacités d’évolution du Rafale F3R sur la durée. En choisissant une approche d’occasion, Paris s’est donc mise en position de force, en s’intégrant dans une enveloppe budgétaire acceptable par Zagreb, sans avoir à renoncer à certaines capacités opérationnelles.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR