Les pro et anti-F35 s’affrontent par médias interposés aux Etats-Unis

La période est faste pour les médias Défense américains. En effet, aprés que l’US Air Force, et en sous main le Pentagone, aient exprimé leurs aspirations à réduire le volume de F35A commandés en raison des couts d’exploitation trop élevés et de performances inadaptées pour faire face à la Chine sur le Théatre Pacifique, et que des élus américains aient affiché des positions beaucoup plus fermes vis-à-vis de du programme de Lockheed-Martin, l’écosystème F35 mène désormais une vaste offensive médiatique pour contrer les arguments avancés par les détracteurs de l’appareil et du programme. Et selon toute vraisemblance, l’affrontement sera sans merci.

Les soutiens au programme F35 sont en effet nombreux, en particulier dans la sphère politique et dans les couloirs du Capitole. Ainsi, il y a 10 jours, 130 Représentants et Sénateurs, aussi bien Républicains que Démocrates, publiaient une tribune appelant à maintenir les commandes de F35 à leur niveau actuel, et à ne surtout pas la réduire. Selon eux, l’appareil de Lockheed-Martin affiche des capacités opérationnelles incomparables lui conférant un avantage décisif face aux appareils chinois ou russes. En outre, le F35 représente à leurs yeux un pilier de la puissance militaro-industriel américaine, notamment vis-à-vis des alliés des Etats-Unis, et renoncer au programme altérerait grandement la puissance américaine vis-à-vis de ces mêmes alliés. Quant à ceux qui militent pour réduire la portée du programme, ou pour le suspendre, leur objectif serait, selon eux, avant tout de diminuer les dépenses de défense, et donc d’affaiblir la puissance américaine. Il est vrai, ceci dit, que l’immense majorité des élus co-signataires de cette tribune appartiennent aux Etats dans lesquels le programme à la plus grande empreinte économique. De là à y voir une relation de cause à effet ….

En tant que sous-secretaire aux acquisitions du Pentagone lors de l’Administration Obama, Frank Kendall a eu une part active dans le programme F35 sur une grande partie de la décennie précédente.

Ces arguments ont été repris par plusieurs articles et tribunes publiés sur les grands médias défense américains, comme Defensenews.com, BreakingDefense.com, DefenseOne.com et le très influent AirForceMag.com, avec parfois des campagnes de publicités attachées, et allant parfois jusqu’à des attaques ad hominem contre les détracteurs du programme, notamment contre le représentant démocrate de l’Etat de Washington et président de la commission défense de la Chambre des Représentants Adam Smith, ciblé directement par certains avec des arguments souvent hors de propos. Et ils portent, puisque le futur Secretaire à l’Air Force proposé par l’Administration Binden, Franck Kendall, a expliqué aux élus du Congrès lors de son audience d’investiture que la solution pour baisser les couts de maintenance et de possession du F35 reposait sur l’augmentation des commandes et du parc d’appareils, au grand damn des chefs du Pentagone.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR