Drones, Intelligence Artificielle, numérisation : La Russie aussi est à la pointe des nouvelles technologies de Défense

Depuis quelques années, les forces armées américaines ont entrepris une profonde transformation afin d’intégrer de nouvelles technologies comme l’emploi massif de drones, la numérisation du champs de bataille et l’engagement coopératif, et tenter de reprendre l’ascendant militaire sur ses adversaires potentiels, et en particulier sur la Chine, qui occupe désormais l’essentiel de l’attention des stratèges du Pentagone. L’objectif annoncé est de compenser l’avantage numérique lié à l’omnipotence de l’APL et la probable proximité du sol chinois dans un hypothétique engagement contre les forces chinoises dans le Pacifique occidental, et en particulier autour de Taïwan. Un rapport publié par le Centre d’Analyses Navales américain, rappelle que si la Chine est en effet un adversaire de taille qu’il convient de prendre au sérieux, la Russie reste, elle aussi, un compétiteur très sérieux, d’autant qu’elle déploie, comme les Etats-Unis, d’importants efforts dans ces domaines technologiques de rupture, susceptibles de neutraliser l’avantage espéré par les forces américaines et occidentales.

Le rapport de 286 pages détaille en effet les nombreux efforts russes dans ces nouvelles technologies et doctrines. Ainsi, dans le domaine des drones, et après un démarrage tardif, le pays a su rattraper son retard au point de devenir probablement le premier à mettre en oeuvre un drone de combat lourd, le S70 Okhotnik B, et ce dès le milieu de la décennie. Il a par ailleurs considérablement accru l’intégration des drones dans sa chaine de décision et de commandement, après de nombreux expérimentations menées en Syrie notamment, tant dans les domaines conventionnels que dans des domaines plus innovants, comme la robotique. De toute évidence, le conflit syrien a été, et reste, pour les forces russes, un formidable laboratoire pour expérimenter ses systèmes d’arme mais également ses doctrines d’engagement.

La version modernisée du Mi-28NM intègre plusieurs outils permettant le combat coopératif et l’interaction avec les drones et munitions vagabondes qui sillonnent le champs de bataille.

Les armées russes ont également fait ces dernières années d’immenses progrès dans le domaine de l’engagement coopératif, s’appuyant là aussi en partie sur les avancées réalisées dans les drones, mais également dans le spatial, et plusieurs programmes phares, dans le domaine aérien (Su-57, Mi-28NM, Ka-52M..) comme dans le domaine naval (frégates Gorshkov, sous-marins Iassen, batteries de defense côtière Bastion ..), intègrent désormais des outils permettant cette forme de coopération. On retrouve ces même outils dans le domaine du combat terrestre avec la nouvelle mouture de la tenue de combat Ratnik et les nouvelles fonctionnalités intégrées aux chars modernisés T-90M, T80BVM et T-72B3M, ainsi qu’aux systèmes d’artillerie Tornado S/G, MSta et Koalitsya-sv, et l’arrivée prochaine de la nouvelle génération de blindés de la famille Armata.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR