Nouvelles tensions entre les Etats-Unis et la Chine autour de Taïwan

Observer l’evolution des tensions entre les Etats-Unis et la Chine autour de Taïwan donne l’impression d’être le témoin d’une suite d’événements menant immanquablement à un accident dramatique. Et de toute évidence, ni Pékin, ni Washington n’ont désormais l’intention de tenter de trouver une alternative à une confrontation potentiellement armée. Ainsi, depuis le début de l’année 2021, les forces aériennes et navales chinoises multiplient les démonstrations de force en organisant des exercices à proximité de l’île dont l’indépendance n’est pas reconnue par Pékin. De leurs cotés, les Etats-Unis, avec un soutien de plus en plus marqué de la part de ses alliés directs japonais, australiens et européens, montrent eux aussi leurs muscles et leur détermination à ne pas laisser Taïwan sans soutien.

Ainsi, depuis le début de la semaine, le destroyer américain USS Curtiss Wilbur, un navire de la classe Arleigh Burke, a traversé la passe de Taïwan séparant l’ile indépendante du continent, avant de s’approcher à proximité des iles Paracels, considérées elles aussi comme appartenant à la Chine Populaire après que Pékin ait entamé la construction de bases militaires et aériennes de manière unilatérale en 2012 sur ces iles également revendiquées par Taiwan. Cette manoeuvre provoqua la colère des autorités de Pékin, et selon les médias chinois, l’intervention de la Marine Chinoise pour « repousser » le navire américain.

Le destroyer USS Curtiss Wilbur a traversé la passe de Taïwan puis s’est rapproché des iles Paracels en début de semaine, provoquant la colère de Pékin et l’intervention de la Marine Chinoise

En réponse à ce qui est perçu par Pékin comme une « intolérable et dangereuse provocation » et un « soutien à l’indépendance de Taiwan », les forces aériennes de l’Armée Populaire de Libération ont mené un nouvel exercice comportant des chasseurs bombardiers JH-7(photo de couverture), un avions d’alerte aérienne avancée Y-8EW et un avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine Y-8ASW, au delà de la ligne matérialisant la division des espaces aériens chinois et Taïwanais au milieu de la passe de Taïwan. Selon les médias chinois, dont la verve est de plus en plus belliqueuse avec le temps, cette démonstration de force montre à Taïwan que les forces chinoises peuvent, si elle le désirent, frapper et s’emparer militairement de l’ile, alors que les Etats-Unis ne disposent que de moyens très limités et présents uniquement une partie du temps pour tenter d’empêcher cela.

La succession de provocations et de contre-provocations, avec son lot de déclarations bellicistes et de certitudes affirmées, n’est pas sans rappeler la situation qui perdurait dans les années 80, au plus fort de la guerre froide en Europe. On retrouve d’ailleurs la même évolution réthorique mais également posturale en Europe face à la Russie, avec une évidente sur-interprétation des postures de chacun, et la volonté affirmée de se faire paraitre pour plus gros et plus déterminé que l’on est. En effet, ni la Chine, ni la Russie, ni les Etats-Unis ne sont aujourd’hui en capacité militaire et économico-sociale d’entamer une guerre l’un contre l’autre avec des chances raisonnables de succès et l’espoir d’obtenir des gains dépassant les pertes qu’engendreraient un tel conflit.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR