Le Rafale proche d’atterrir en Indonésie

L’année avait déjà très bien commencé pour l’avion de combat Rafale français, avec les commandes des 18 appareils pour la Grèce, et de 30 nouveaux avions pour l’Egypte. Elle pourrait bien devenir exceptionnelle dans les quelques semaines à venir. En effet l’appareil français est bien positionné dans plusieurs compétitions : la Croatie, pour laquelle la France propose 12 appareils d’occasion face au F16V américain et au Gripen suédois, comme la Suisse, dont l’appel d’offre porte sur une quarantaine d’appareils pour laquelle le Rafale français est opposé au Typhoon européen, ainsi qu’aux Super Hornet et F35A américains, doivent tous les deux annoncer leurs arbitrages dans les jours ou semaines qui viennent. La Finlande, pour sa part, annoncera son choix parmi le Rafale, le Typhoon, le Gripen, le Super Hornet et le F35A, d’ici la fin d’année, pour une commande portant sur plus de 60 appareils. Mais l’Indonésie pourrait bien griller la politesse aux européens, en annonçant très prochainement une commande estimée entre 24 et 40 appareils, 36 Rafale étant le chiffre le plus communément avancé.

En effet, selon le journaliste Michel Cabirol de latribune.fr, il ne manquerait désormais plus que l’aval du président indonésien Joko Widodo pour officialiser la commande des appareils français, les négociations entre la Team Rafale, l’Etat français et le ministère indonésien de La Défense étant terminées, et l’offre finale validée par les services du ministre Prabowo Subianto, qui doit rencontrer la ministre des armées Florence Parly d’ici quelques semaines selon les services du ministère. Si cette commande venait à aboutir, et il n’y a plus guère de raisons d’en douter désormais même si la politique intérieure de Jakarta est à peu prés aussi complexe que celle de New Delhi, l’Indonésie deviendrait le 5ème client à l’exportation de l’avion français, après l’Egypte (54 appareils), le Qatar (36 appareils), l’Inde (36 appareils), et la Grèce (18 appareils). Il faut garder à l’esprit, toutefois, que la commande d’avions Rafale par l’Indonésie avait déjà été annoncée comme imminente par le passé, tant par des sources françaises qu’indonésiennes, et que la rivalité politique qui oppose le président Joko Widodo et son ministre de la Défense Prabowo Subianto pourrait bien une nouvelle fois ralentir ou reporter le processus.

Le Caire a officialisé une nouvelle commande de 30 avions Rafale, accompagnés de deux avions ravitailleurs A330 MRTT et d’un satellite de reconnaissance en Avril 2021, pour un montant total de 5,4 Md€.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR