Les Hélicoptères d’attaque modernes, de l’AH64 Apache au Z19.

Bien que les hélicoptères aient été utilisés au combat dès la fin des années 40, notamment lors de la Guerre de Corée durant laquelle ils jouèrent pour la première fois un rôle déterminant dans les missions d’évacuation des blessés et de récupération de pilotes éjectés, il faudra attendre 1967 pour qu’un hélicoptère armé spécialement conçu pour les missions d’attaque participent à un conflit armé. Il s’agissait de l’hélicoptère américain Bell AH-1 Cobra de l’US Army dans le cadre de la guerre du Vietnam. Depuis, l’hélicoptère d’attaque s’est imposé comme un outil indispensable dans l’inventaire des armées modernes, et les Mi-24 Hind, les AH-64 Apache et autres Tigre participèrent activement à nombreux conflits, allant de l’intervention soviétique en Afghanistan à la première guerre du Golfe, de l’intervention en Libye de 2011 jusqu’au tensions entre l’Ukraine et la Russie il y a encore quelques semaines.

Rapides, manoeuvrants et puissamment armés, ces appareils savent profiter du masquage terrain pour s’approcher de leur cible et les détruire avant d’encaisser une riposte. Peu à peu, ils ont remplacé les avions de soutien aérien rapproché dans de nombreuses armés. Avec l’arrivée de nouvelles munitions, comme les munitions vagabondes, et de nouveaux senseurs et outils de communication, les hélicoptères de combat modernes verront leurs performances encore s’étendre dans les années à venir, pour continuer à représenter une composante clé de l’aérocombat.

AH-64E Apache (Boeing – Etats-Unis)

En tout bien tout honneur, il fallait commencer ce panel par le roi incontesté de cette catégorie d’appareils, le Boeing AH-64 Apache, qui reste aujourd’hui l’hélicoptère de combat occidental le plus produit au monde, avec 2400 exemplaires, ne cédant de peu qu’au Mi-24 soviétique qui culmine à 2650 aéronefs produits. Pourtant, initialement, l’Apache n’aurait jamais dû voir le jour. En effet, il n’a été développé à la demande de l’US Army dans le cadre de son super programme BIG 5 en 1972, qu’après l’abandon du programme AH-56 Cheyenne, alors que l’US Air Force prit le partie de developper le A10 Thunderbolt II et l’US Marines Corps le Harrier II, laissant l’US Army isolée pour developper sa propre voilure tournante. La compétition vit s’affronter le prototype Bell YAH-63 et le Hughes YAH-64, ce dernier s’imposant dans presque tous les domaines au détriment de son compétiteur. La pré-production de l’Apache démarra en 1981, et les premiers appareils arrivèrent en Europe à partir de 1984, au plus fort de la crise des Euromissiles.

Un AH-64E de l’US Army tirant une roquette de 70 mm Hydra. Remarquez le radar millimétrique AN/APG-78 Longbow sur le mat au dessus du rotor.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR