La Royal Navy va envoyer 165.000 tonnes de diplomatie dans le Pacifique

De toute évidence, les autorités britanniques comme la Royal Navy veulent faire du premier déploiement opérationnel de longue durée de leur nouveau porte-avions, le HMS Queen Elizabeth, un événement aussi marquant que symbolique. En effet, le groupe aéronaval qui appareillera le mois prochain pour une mission de 28 semaines dans l’Océan Indien et dans l’Océan Pacifique, sera composé de pas moins de 8 navires majeurs cotés britanniques, représentant un tonnage total de 165.000 tonnes, supérieur à la jauge globale de Marines comme la Turquie ou le Brésil. Pas mois de 18 F35B embarqueront sur le HMS Queen Elizabeth, dont 8 appartenant à la Royal Air Force et 10 à l’US Marines Corps, et 14 hélicoptères Merlin et Wildcat complèteront le dispositif britannique, par ailleurs épaulé par par un destroyer de l’US Navy, l’USS The Sullivans, et une frégate de la Marine Royale Néerlandaise, le HNLMS Evertse, deux navires qui avaient déjà escorté le Queen Elizabeth lors de l’exercice Joint Warrior en octobre 2020.

Concrètement, le groupe naval qui appareillera en Mai de Portsmouth sera composé, outre du porte-avions de 65.000 tonnes HMS Queen Elizabeth, dont ce sera le premier déploiement opérationnel, de deux destroyers anti-aériens Type 45 de 7500 tonnes, le HMS Diamond et le HMS Defender, armés chacun de 48 missiles Aster 15/30, de deux frégates de lutte anti-sous-marine modernisées Type 23 de 5000 tonnes, les HMS Kent et HMS Richmond, du navire auxiliaire de 31.500 tonnes RFA Fort Victoria, du navire nouveau auxiliaire de 37.000 tonnes RFA Tidespring, ainsi que d’un sous-marin nucléaire d’attaque de la classe Astute. Au total, la Royal Navy déploiera donc 28% de ses frégates et destroyers, 20% de sa flotte de SNA, et 30% de sa flotte auxiliaire dans cette seule mission, mais également 38% de ses 21 F35B livrés et à ce jour, et plus de 23% de sa flotte d’hélicoptères navals. Il s’agit du plus important déploiement de forces navales britanniques depuis la guerre des Malouines en 1982.

Les destroyers Type 45 sont parmi les unités de surface de défense anti-aérienne les plus puissantes du moment, grâce à leur radar SAMPSON et au système PAAMS armé de 48 missiles surface-air Aster 15 et Aster 30

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR