Exclue du programme F35, la Turquie réorganise ses ambitions aéronautiques sans l’Occident

Alors que le Departement Américain de La Défense venait de signifier officiellement à Ankara son exclusion définitive du programme F35 à la suite de l’acquisition de systèmes S400 auprés de la Russie, Selcuk Bayraktar, le CTO de la société Bayraktar, bien connue pour ses drones TB2 qui jouèrent un rôle déterminant lors des engagements turcs en Syrie et en Libye, ainsi qu’aux mais des forces Azeri lors du conflit du Haut-Karabakh de 2020. Ce dernier détailla la feuille de route que les autorités turques s’apprêtaient à suivre dans le domaine de l’aéronautique militaire. Et le moins qui puisse être dit, c’est que le pays ne manque pas d’ambitions, avec l’objectif ultime d’atteindre, d’ici la fin de la décennie, une autonome stratégique complète dans ce domaine.

Ainsi, Bayraktar développerait actuellement un drone de combat « de chasse », que l’on peut imaginer comparable aux Lanca Britannique ou au Valkyrie américain, avec l’objectif de le faire voler d’ici 2023. Dans le même temps, la société TUSAŞ développe le programme d’avion d’entrainement et d’attaque HÜRJET, qui a franchit il y a peu l’étape de la conception de base. Enfin, l’ensemble de l’industrie Aeronautique Défense du pays reste mobilisée pour le programme T-FX, qui avec le retrait définitif du programme F35, apparait encore davantage critique pour Ankara, avec pour objectif de faire voler l’appareil équipé de turboréacteurs de facture nationale d’ici 2029. Reste que tous ces programmes sont visiblement entravés par un embargo de fait mis en oeuvre en occident sur cette technologies critiques, et plus particulièrement sur les moteurs.

L’Akinci est le nouveau drone MALE de Bayraktar, reposant cette fois sur une architecture bi-moteurs permettant d’en augmenter la puissance et donc les performances face au célèbre TB2

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Chaque jour, au moins un article est publié sur Meta-Défense avec un accès gratuit de 24 à 48 heures. 3 articles en consultation gratuite sont également disponibles dans la rubrique « Articles à ne pas rater ». Les autres articles sont réservés aux abonnés. Les articles publiés dans la rubrique « Veille » sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR