Nexter défie Rheinmetall avec son canon ASCALON pour le programme MGCS

Pour l’Allemand Rheinmetall, l’affaire était entendu : l’experience et la renommée acquise par le concepteur du canon Rh-120 L44 de 120 mm qui équipe le Leopard 2 justifiaient, selon le groupe de Düsseldorf, à eux seuls, que la conception du canon principal du programme franco-allemand MGCS lui soit attribué. Pour cela, Rheinmetall entendait s’appuyer sur son nouveau canon de 130 mm L/51, présenté il y a déjà 5 ans de cela, et ce en dépit des essais menés par le français Nexter, qui avait expérimenté un nouveau canon de 140 mm sur châssis Leclerc en 2019, dans le cadre du programme Future Tank Main Armament, ou FTAM.

De toute évidence, le spécialiste français des blindés, ainsi que son partenaire allemand Krauss Maffei Wegman, avec qui il constitue la co-entreprise KNDS, ont décidé à défier Rheinmetall jusque dans son prés carré, avec le concept ASCALON, présenté par Nexter comme une solution innovante et évolutive capable de traiter toutes les cibles blindées dans les 50 prochaines années. Il faut reconnaitre qu’à l’étude des caractéristiques de ce concept, l’ASCALON a tous les atouts pour tenir la dragée haute au L/51 de Rheinmetall, et même le surpasser dans bien des domaines.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR