Pour la Suède, l’OTAN n’est pas l’unique solution pour défendre l’Europe

Comme la Finlande, la Suède est fermement attachée à sa posture neutre depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale. En dépit de la proximité des forces d’abord soviétiques, puis russes, et des nombreuses tensions qui ont émaillé son histoire au fil des dernières décennies, Stockholm a toujours tenté de maintenir une position certes européenne, mais ouverte vis-à-vis de l’Est, tout en gardant une capacité défensive remarquable pour un pays de seulement 10 millions d’âmes. Pour autant, la tentation est grande, pour certains leaders politiques suédois, de se rapprocher davantage de l’OTAN, et pourquoi pas de rejoindre l’Alliance, pour s’aligner avec ses voisins et partenaires européens, et notamment le Danemark et la Norvège.

Mais cette solution n’a pas les faveurs du gouvernement suédois actuel, comme l’a précisé le ministre de La Défense suédois, Peter Hultqvist, à l’occasion d’une conférence de presse digitale tenue le 7 avril. Selon lui, l’OTAN n’est pas la seule solution pour défendre l’Europe, et Stockholm entend bien multiplier les liens bilatéraux ou multilatéraux, à l’échelle européenne comme au delà, pour renforcer la cohésion de sa posture défensive. Surtout, le gouvernement suédois a obtenu de son parlement le feu vert pour augmenter de 40% ses dépenses de défense sur la période 2021-2025, et atteindre les 10 Md€ à cette date, soit sensiblement 2% de son PIB.

La centaine de Gripen C/D qui défendent aujourd’hui le ciel suédois sera bientôt renforcée par l’arrivée de 70 Gripen E, l’ultime version du chasseur léger suédois, empruntant de nombreuses caractéristiques à la fameuse 5ème génération d’avions de combat.

Les armées suédoises passeront ainsi de 60.000 hommes dont 22.500 en service actif et 35.000 réservistes, à 100.000 hommes d’ici 2030, soit 1% de la population, et de 4% de la tranche d’âge éligible de 18 à 45 ans, en faisant une des armées les plus denses en Europe. Rappelons que les Armées françaises, par exemple, n’alignent que 210.000 hommes et une réserve opérationnelle de 60.000 hommes, pour 68 millions de français, soit une densité de 0,5%, 2 fois inférieure à celui de son partenaire scandinave. En outre, le pays maintient une activité industrielle défense exceptionnelle, là encore rapporté à la taille du pays. Ainsi, les forces aériennes suédoises, la Flygvapnet, vont bientôt recevoir les premiers des 70 JAS 39 Gripen E commandés, la nouvelle version du chasseur monomoteur suédois. Ils évolueront aux cotés des quelques 74 JAS39 Gripen C et 24 Gripen D actuellement en service.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR