Face à l’intensification des combats dans le Donbass, l’Ukraine demande à rejoindre l’OTAN

« L’OTAN est la seule façon de mettre fin aux combats dans le Donbass ». C’est en ces termes que le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est exprimé lors d’une conférence téléphonique avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance Atlantique ce mardi, selon l’agence Reuters. Cette pressante demande du président ukrainien pour entamer au plus vite des discussions entre l’OTAN et l’Ukraine afin que cette dernière puisse intégrer l’alliance, est la conséquence de la reprise des combats à l’arme lourde dans le Donbass, entre les forces loyalistes ukrainiennes, et les forces sécessionnistes des Oblast de Lughansk et Donetsk dans le Donbass lourdement soutenues par Moscou. 6 militaires ukrainiens ont perdu la vie ces derniers jours lors de ces combats, alors que la Russie a amassé une très importante force militaire en Crimée et aux frontières ukrainiennes, déplaçant parfois des unités en provenance de régions militaires très éloignées.

Il est vrais que la situation devient très périlleuse pour l’Ukraine, qui ne peut espérer l’emporter sur un assaut mécanisé massif mené par les forces russes simultanément depuis le Donbass et la Crimée, dans un scénario de tenaille s’apparentant de plus en plus à celui mis en oeuvre en 2008 en Georgie. C’est d’ailleurs ce scénario géorgien que les autorités ukrainiennes craignent par dessus tout, en évitant de donner à Moscou un prétexte en répondant aux provocations sécessionnistes téléguidées depuis le Kremlin, afin de déclencher une opération militaire majeure dans le sud de l’Ukraine. En effet, les similitudes avec le déroulé des événements ayant précédé cette intervention russe contre les forces géorgiennes sont de plus en plus évidentes.

Le déploiement de forces lourdes continue en Crimée et dans les régions frontalières du Donbass, avec des unités provenant parfois de Sibérie ou de régions militaires très éloignées.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Chaque jour, au moins un article est publié sur Meta-Défense avec un accès gratuit de 24 à 48 heures. 3 articles en consultation gratuite sont également disponibles dans la rubrique « Articles à ne pas rater ». Les autres articles sont réservés aux abonnés. Les articles publiés dans la rubrique « Veille » sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR