Le Japon est désormais prêt à appuyer les Etats-Unis pour protéger Taïwan

Jusqu’il y a peu, la doctrine nippone vis-à-vis de Pékin était basée uniquement sur la négociation et la bonne entente, et ce malgré des désaccords parfois sévères, notamment autour des iles Senkaku revendiquées par les deux pays, ainsi que par Taïwan. Dans les années 2000, les deux pays parvinrent même à mettre en oeuvre une co-exploitation du sous-sol riche en gaz et en pétrole autour de cet archipel, une manière de résoudre ponctuellement les conflits territoriaux qui les opposaient et de maintenir la dynamique économique très positive de la région, qui bénéficiant aux deux dragons asiatiques. Mais depuis quelques années, et notamment à partir du durcissement très sévère des positions chinoises au sujet de la Mer de Chine et des autres revendications territoriales, les relations entre les deux pays se sont progressivement dégradées, et les tensions militaires ont naturellement suivi la trajectoire inverse.

Désormais, les rencontrent entre les navires ou les avions de combat des deux pays en zone contestée ne cessent de se multiplier, au point que les autorités nippones ont récemment dû modifier leur doctrine afin de préserver le potentiel de sa flotte de F15J, surexploités pour venir rencontrer les avions de Pékin venus s’aventurer dans l’espace aérien de l’archipel Senkaku. Pour autant, Tokyo restait très réservé quand à une possible utilisation de ses bases par l’allié américain si ce dernier venait à intervenir pour protéger Taiwan d’une intervention chinoise. En effet, les relations entre Taipei et Tokyo n’ont que rarement été bonnes, et les autorités nippones ne voyaient jusqu’il y a peu pas d’un bon oeil la montée des partis indépendantistes taïwanais depuis le début des années 2010, sachant que cela déclencherait un engrenage potentiellement dangereux dans la région. Sont-ce les menaces de Pékin de frapper « tous les alliés des Etats-Unis dans la région » si Washington venait soutenir Taiwan face à une intervention militaire chinoise, ou les postures de plus en plus agressives des autorités chinoises sur la scène régionale ou internationale ? Le fait est, désormais, Tokyo semble prêt à soutenir les Etats-Unis face à la Chine pour défendre Taiwan.

La rencontre entre le secretaire à la Défense Lloyd Austin et son homologue nippon Nobuo Kishi mardi 14 mars permit aux deux pays de rapprocher leurs positions au sujet de La Défense de Taiwan

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR