La Chine reprend la construction des frégates Type 054A de lutte anti-sous-marine

Depuis un peu plus d’un an, les autorités chinoises décidèrent de diminuer drastiquement la visibilité donnée à leur production navale militaire, et plus généralement à l’ensemble de la production industrielle Défense, de sorte à réduire l’image rendue sur la scène internationale d’un pays produisant un colossal effort de réarmement et de modernisation de ses forces. Un nouveau cap a été franchit la semaine dernière, lorsque les autorités chinoises ont prévenu que les publications d’informations (ou de photos) concernant les équipements de défense du pays sur les réseaux sociaux seraient désormais fortement contrôlées, appelant les blogueur et autres observateurs défense chinois à ne pas divulguer ainsi des informations sensibles hors de pays. De fait, le suivi des évolutions de la production navale chinoise est aujourd’hui bien plus difficile qu’elle ne l’était il y a deux ans. Et c’est pour cela que la reprise de la production de frégates Type 054A apparait aujourd’hui comme une surprise, même si le premier navire de la nouvelle série s’avère être prêt pour son lancement prochain.

En effet, une photo publiée sur Twitter par des observateurs chinois montrent qu’une nouvelle frégate de ce modèle est désormais proche du lancement, qui devrait avoir lieu d’ici le mois de Mai, prés de 3 ans aprés que la dernière unité du premier lot ait été lancé. Selon les informations non officielles recueillies, et donc à prendre au conditionnel, par les observateurs chinois, la Marine Chinoise aurait commandé une nouvelle série de 20 frégates de ce modèle, dont la construction devrait s’étaler sur 5 à 7 ans, amenant leur nombre à 50 unités, soit le nombre de frégates de la classe O.H Perry dont l’US Navy disposait à la fin des années 80. Concomitamment, les chantiers navals chinois vont également entamer la construction des premières unités de Type 054B, la production des deux modèles devant se tuiler pour une transition souple aussi bien pour les infrastructures industrielles que pour la Marine Chinoise. Au final, d’ici 2035, Pékin devrait donc disposer d’une flotte forte de 75 à 80 frégates modernes pour épauler ses quelques 50 destroyers et croiseurs modernes, dépassant donc en nombre la flotte américaine du Pacifique renforcée de celles de ses alliés proches (Australie, Japon, Corée du Sud ..).

Les frégates chinoises Type 054A sont des navires équilibrés et bien armés, malgré quelques obsolescences technologiques

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR