Pourquoi l’Allemagne privilégie-t-elle le partenariat stratégique avec les Etats-Unis ?

Ces dernières semaines, les relations franco-allemandes autour des programmes de coopération industrielle de Défense, commencent à ressembler au scénario d’une mauvaise série sud-américaine, avec son lot de rebondissements artificiels et de déclarations se voulant fracassantes en forme de cliffhanger. Derniers événements en date, le constat amer fait par les officiels français des difficultés que rencontrent les discussions autour du programme Tigre 3, avec en ligne de mire une possible acquisition d’hélicoptères AH-64E Apache par Berlin outre Atlantique, et les divergences profondes qui opposent la vision française de la vision allemande concernant le programme de chars de nouvelle génération MGCS. Il semble en effet que là ou l’Allemagne privilégie une solution conservatrice basée sur l’alliance d’une grande puissance et d’un important blindage, la France cherche, quand à elle, à privilégier la mobilité et le combat urbain pour répondre à ses engagements à venir. Soit dit en passant, il suffisait de regarder cote à cote le Leclerc MLU et le Leopard 2A7 pour avoir une petite idée de cet antagonisme.

Le programme d’avion de patrouille maritime de nouvelle génération MAWS est lui aussi au centre des préoccupations, avec l’autorisation d’exportation donnée au FMS pour 5 P8 Poseidon pour l’Allemagne, et la proposition surprise de la France de prêter 4 Atlantique 2 en solution d’attente. Il apparait dès lors que Berlin cherche de plus en plus à privilégier son partenariat transatlantique au détriment de celui avec Paris, et ce depuis l’élection de Joe Biden à la présidence américaine. Ce constat est il purement empirique et lié à un biais d’observation franco-français, ou repose-t-il sur une réalité objective et justifiée pour Berlin ? Il semble bel et bien que ce soit cette seconde hypothèse qui s’impose au terme d’une analyse méthodique : Berlin ne peut, aujourd’hui, prendre ses distances avec le partenaire américain, comme l’espérait sans le dire le Président Macron avec sa vision d’une autonomie stratégique européenne, pour des raisons qui ne sont autres qu’économiques et budgétaires.

l’Allemagne envisagerait d’acquérir des hélicoptères d’attaque AH64 Apache pour remplacer ses hélicoptères Tigre jugés trop peu fiables par la Bundeswehr

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR