La Chine a-t-elle obtenu la surprise stratégique sur l’Occident ?

Il y a à peine plus d’un an, nous titrions « La Chine a-t-elle surpris le Pentagone ? » dans un article qui présentait un nombre important de programmes de défense et de réformes engagées par les armées chinoises, sans que le Pentagone n’en ait pris la mesure à temps. Ce constat s’est confirmé en 2020, et c’est même largement étendu, au point qu’aujourd’hui, il règne à Washington une fébrilité et une inquiétude palpable concernant les avancées chinoises, tant dans le domaine militaire que technologique et industriel, et l’on peut désormais se demander si Pékin n’a pas obtenu la surprise stratégique sur l’occident.

Commençons par définir le terme de « surprise stratégique ». Celui-ci appartient au vocable militaire, et désigne un ensemble d’actions, de situations et de capacités permettant à un belligérant de prendre l’ascendant sur son opposant à l’échelle d’un conflit, ou tout au moins d’un théâtre d’opérations. Les surprises stratégiques ont émaillé l’histoire, de la Traversé des Alpes par le carthaginois Hannibal Barca à la Blitzkrieg et aux Panzer divisions allemandes de 1939. Dans tous les cas, l’adversaire se retrouve désemparé et incapable de réagir dans les délais impartis pour retourner ou ne serait-ce que stabiliser la situation, entrainant une très probable défaite à court ou moyen terme. La surprise stratégique ne repose, pour cela, pas uniquement sur des capacités militaires et des manoeuvres hardies, mais sur un ensemble de facteurs, y compris économiques et technologiques, qui contribuent à creuser l’écart séparant les belligérants.

Le 2 aout 216 av J-C, l’Armée Carthaginoise commandée par Hannibal Barca et ses alliés celtes, ibères et numides, écrasèrent les légions romaines après avoir traversé les Alpes en hiver, chose à laquelle les Romains n’étaient pas préparés.

C’est précisément ce scénario qui semble se dérouler entre la Chine et les Etats-Unis, ainsi que leurs alliés respectifs, ou tout du moins est-ce la crainte de nombreux officiels américains appartenant au Pentagone ainsi qu’au Congres ou à la société civile. Et l’analyse attentive et objective des données stratégiques concernant les deux principaux protagonistes va, effectivement, dans ce sens, sans qu’il soit nécessaire pour cela de sombrer dans le catastrophisme. Ainsi, dans les 10 à 15 années à venir, il semble aujourd’hui très difficile pour les Etats-Unis et leurs alliés de faire face aux ambitions chinoises, tout au moins en l’état actuel des moyens et des ambitions politiques affichées.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les « Brèves » sont accessible gratuitement 48 à 72 heures. Les abonnés ont accès aux articles Brèves, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR