Les tensions avec les Etats-Unis toujours vives alors qu’Ankara négocie l’acquisition de nouveaux S400

Suite à l’élection de Joe Biden à la Maison Blanche, les autorités turques, alors sous le coup de sanctions américaines et européennes, semblèrent infléchir leur politique extérieure, dans le but évident de revenir dans les bonnes grâces de son principal allié lors des 70 dernières années, les Etats-Unis, et de son principal partenaire commercial, l’Union européenne. Ankara proposa à Washington des approches « alternatives » au sujet de la mise en oeuvre des systèmes S-400 acquis auprés de Moscou et principal cause de tension entre les Etats-Unis et la Turquie, qui fut évincée initialement du programme F35 et qui fait l’objet de sanctions militaires en application de la législation CAATSA depuis la fin d’année dernière.

Dans le même temps, le président Erdogan autorisa l’ouverture de négociations avec la Grèce et Chypre dans le but de trouver une solution négociée concernant les revendications d’Ankara sur des espaces maritimes riches en gisements gaziers et stratégiques et appartenant à Athènes et Nicosie selon la convention de la Mer, dont la Turquie n’est pas signataire. En outre, le soutien aux forces du Gouvernement d’Union National basé à Tripoli dans le cadre du conflit libyen, marqua un fort ralentissement en début d’année. Il n’en fallut guère plus pour que Berlin s’oppose à l’application des sanctions, pourtant symboliques, décidées par l’Union européenne quelques semaines auparavant, afin de ne pas stopper la dynamique positive, selon les autorités allemandes.

Le déploiement de forces turques en Libye a été condamnée par de nombreuses chancelleries occidentales, et notamment par un grand nombre de pays membre de l’OTAN et donc alliés d’Ankara.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Chaque jour, au moins un article est publié sur Meta-Défense avec un accès gratuit de 24 à 48 heures. 3 articles en consultation gratuite sont également disponibles dans la rubrique « Articles à ne pas rater ». Les autres articles sont réservés aux abonnés. Les articles publiés dans la rubrique « Veille » sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR