Le contrat de 12 sous-marins australiens attribué à Naval Group est-il menacé ?

Depuis prés de 2 ans, une partie de la presse australienne proche du parti d’opposition travailliste mène une guerre sans merci contre le contrat remporté par le français Naval Group pour concevoir et construire sur place 12 sous-marins de type Shortfin Barracuda, une version à propulsion conventionnelle du modèle Barracuda de la nouvelle classe de sous-marins nucléaires d’attaque Suffren qui entrera en service dans les prochains mois au sein de la Marine Nationale. Epaulée par le suédois Saab-Kockums qui avait construit les 6 sous-marins de la classe Collins actuellement en service et qui espère bien profiter d’un éventuellement déraillement de ce contrat, cette guerre larvée semble avoir atteint un nouveau seuil, lorsque le site d’information Independant Australia annonça hiers l’échec du programme, en se basant sur la visite du CEO de Naval Group Eric Pommellet à Canberra comme signe avant-coureur d’une rupture de contrat proche.

Naturellement, cette information est à prendre avec d’immenses précautions, et ce d’autant que le journaliste qui en est à l’origine, Alan Austin, est un journaliste politique et économique, et non défense, et qu’il est coutumier des attaques acerbes contre le gouvernement conservateur australien, ainsi que des titres très accrocheurs à la limite de « Click Bait ». Surtout, l’article ne donne à aucun moment des éléments objectifs pour penser que Naval Group et les autorités australiennes seraient dans l’impasse. Et ce d’autant que la presse conservateur, pour sa part, offre une vision toute autre de l’avenir du programme et de son bon déroulement. En outre, mettre fin au programme laisserait l’Australie sans solution pour remplacer les Collins, alors même que ceux-ci marquent le poids des années, et que leurs capacités opérationnelles ont longtemps été incertaines.

Les Shortfin Barracuda bénéficient de l’expertise acquise par Naval Group dans le domaine des sous-marins nucléaires océaniques comme le Suffren et dans le domaine des sous-marins à propulsion conventionnelle / AIP comme le Scorpene

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR