Avec le Mini-Kinzhal, la Russie maintient son avance dans le domaine des armes hypersoniques

Lorsque Vladimir Poutine, alors en pleine campagne électorale pour sa propre succession, annonça l’entrée en service du missile hypersonique aéroporté Kh-47M2 Kinzhal, en mars 2018, les états-majors occidentaux furent pour le moins frappés de stupeur. Non seulement n’avaient-ils pas anticipé l’avance de la Russie dans ce domaine, mais il s’agissait alors d’un domaine relativement négligé jusqu’ici aux Etats-Unis comme en Europe, et personne n’avait d’alternative valable à proposer à court terme pour contrer le nouveau missile russe, qu’il s’agisse de système anti-missile ou de système équivalent. La même chose se produisit une année plus tard, lorsque Moscou annonça que le planeur de rentré atmosphérique hypersonique Avangard était lui aussi en passe d’entrer en service, offrant aux missiles balistiques russes la possibilité de manoeuvrer suffisamment pour éviter les systèmes anti-missiles américains comme le THAAD, le SM3 ou le GBI.

En 2019, Moscou présenta également le programme 3M22 Tzirkon, un missile anti-navire hypersonique d’une portée annoncée supérieure à 1000 km et d’une vitesse de l’ordre de Mach 8. Les Etats-Majors occidentaux doutèrent initialement de la véracité de cette annonce, tout comme ils doutaient depuis plusieurs années de l’efficacité proclamée des missiles balistiques chinois DF21D et DF26 contre des cibles mouvantes, en l’occurence les porte-avions et porte-hélicoptères d’assaut américains. Selon une idée très répandue alors, les contraintes thermiques et le plasma qui se forme autour d’un missile hypersonique ne permettaient pas d’utiliser un autodirecteur capable de guider le missile vers sa cible dans sa phase finale.

Les soutes des Su-57 et S-70 Okhotnik B pourront accueillir jusqu’a 4 missiles hypersoniques Mini-Kinzhal GZUR Gremlin.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Chaque jour, au moins un article est publié sur Meta-Défense avec un accès gratuit de 24 à 48 heures. 3 articles en consultation gratuite sont également disponibles dans la rubrique « Articles à ne pas rater ». Les autres articles sont réservés aux abonnés. Les articles publiés dans la rubrique « Veille » sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR