Su-35, S-400… L’Arabie saoudite met la pression sur Washington

Le 28 janvier dernier, quelques jours à peine aprés sa prestation de serment, le président américain Joe Biden annonçait suspendre le soutien des Etats-Unis à l’intervention militaire au Yemen menée par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et des Emirats Arabes Unis. Concomitamment, plusieurs contrats d’armement, notamment concernent des bombes guidées pour Riad et l’acquisition de F35 et de MQ9B Gardian par Abu Dabi, étaient également suspendus. Même si la décision présidentielle a été entourée d’un contexte diplomatique, expliquant qu’il s’agissait pour la nouvelle administration d’examiner ces contrats, dont certains ont été signés une heure à peine avant la fin de son Mandat présidentiel par Donald Trump, elle marquait une défiance certaine entre Washington et ses alliés du Moyen-Orient.

La réponse des autorités émiriennes a, jusqu’à présent, été mesurée, ne cherchant pas à attiser certaines divergences, notamment sur l’acquisition récente par Abu Dabi de drones auprés de Pékin, et de systèmes de défense anti-aérienne Pantsir auprés de Moscou. Pour Riad, en revanche, l’agacement comme visiblement à poindre. En effet, selon le CEO du géant de l’armement russe Rostec, Sergei Chemezov,, s’exprimant lors d’une interview donnée à la chaine russe Russia Today, l’entreprise serait en négociation avec les autorités saoudiennes concernant l’acquisition de systèmes anti-aériens et anti-missiles S-400, mais également de chasseurs lourds Su-35s, même si ces négociations sont discrètes et que rien ne sera détaillé avant qu’un contrat ne soit signé.

Le système S-400 est l’un des principaux systèmes exportés par la Russie visés par les sanctions de la législation CAATSA

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Chaque jour, au moins un article est publié sur Meta-Défense avec un accès gratuit de 24 à 48 heures. 3 articles en consultation gratuite sont également disponibles dans la rubrique « Articles à ne pas rater ». Les autres articles sont réservés aux abonnés. Les articles publiés dans la rubrique « Veille » sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR