Grèce : Ce qui va changer avec l’arrivée du Rafale

C’est enfin fait ! Les autorités grecques ont officiellement signé hiers lundi 25 janvier la commande de 18 avions de combat Rafale au standard F3R, ainsi que d’un important lot de munitions et de pièces, le tout pour un montant de 2,5 Md€. La signature de ce contrat était attendue de longue date, et consacre le partenariat entre Paris et Athènes autour des questions de Défense, partenariat qui a montré sa solidité lors de la crise qui opposa la Grèce et la Turquie sur les questions d’exploitation d’hydrocarbure en Mer Egée à l’automne dernier. Mais au delà de cette relation défense bilatérale, l’arrivée des Rafale au sein des forces aériennes helléniques, qui s’étalera entre 2021 et 2022 notamment du fait du report des livraisons des Rafale destinés à l’Armée de l’Air et de l’Espace en milieu d’année prochaine pour répondre à l’urgence grecque, va sensiblement modifier les rapports de force en Méditerranée Orientale, en particulier face à la Turquie, pays avec lequel Athènes conserve des relations tendues.

Aujourd’hui, les forces armées helléniques évoluent en permanence sous la menace d’un adversaire disposant d’un avantage numérique plus que significatif, avec 3 fois plus de militaires, deux fois plus de blindés, et une fois et demi plus de navires et d’avions de combat. Un tel rapport de force est très défavorable pour Athènes, d’autant que la Turquie dispose d’un vivier démographique autrement plus important, et que la zone à défendre pour Athènes est particulièrement vaste, allant de Chypre à la Thrace orientale, et intègre un grand nombre d’iles peuplées en Mer Egée. Dans ces conditions, l’Etat-Major hellénique se doit de compter, outre sur l’entrainement et la détermination de ses militaires, un soutien politique et populaire solide, et un avantage technologique susceptible de compenser sa faiblesse numérique.

Les forces aériennes turques alignent prés de 250 F-16 C/D block 52, ainsi que 48 F4E Phantom 2

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement mensuel à 5,90 € par mois – Abonnement Personnel à 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 180 € par an – Abonnement Etudiant à 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR