Airbus veut s’allier à Leonardo pour faire face aux hélicoptères de nouvelle génération américains

Le programme de l’US Army Futur Vertical Lift, l’un des composants du super-programme BIG-6, va sans le moindre doute profondément changer les caractéristiques technologiques des hélicoptères dans les décennies à venir, et surtout des performances attendues, aussi bien en terme de vitesse que de distance franchissable ou de capacité d’emport. Pour l’heure, FVL se compose du programme Futur Long Range Assault Aircraft, ou FLRAA, destiné à remplacer les H-60 Black Hawk, ainsi que du programme Futur Attack and Reconnaissance Aircraft, ou FARA, pour re-capitaliser la composante d’attaque et de reconnaissance que l’US Army a perdu avec le retrait des OH-58 Kiowa. Et qu’il s’agisse du V-280 Valor de Bell ou du SB1 Defiant de Sikorsky pour FLRAA, comme du Sikorsky Raider-X et le Bell 360 Invictus (dans une moindre mesure) pour FARA, ces appareils proposent de nouvelles approches technologiques offrant des capacités jusqu’ici inaccessibles aux voilures tournantes.

C’est précisément pour contrer le bond technologique en gestation outre atlantique, grâce notamment aux 5 Md$ de R&D qui alimentent les programmes FARA et FLRAA, et notamment le developpement et les tests des 4 démonstrateurs, que Jerome Combe, qui dirige la stratégie et la politique industrielle d’Airbus Hélicoptères, a proposé à l’Italien Leonardo, dont la composante hélicoptère rassemble la branche italienne Agusta et le britannique Westland, de faire front commun pour developper conjointement les technologies, comme les appareils susceptibles de tenir tête aux nouvelles voilures tournantes US qui arriveront sur le marché militaire et civil au début de la prochaine décennie.

Le SB1 Defiant de Sikorsky met en oeuvre un rotor contrarotatif et une hélice propulsive pour atteindre des vitesses de l’ordre de 250 noeuds

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement Personnel à 4,95 € par mois ou 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 18,00 € par mois ou 180 € par an – Abonnement Etudiant à 2,5 € par mois ou 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR