Le programme Tempest prend une dimension européenne

Jusqu’il y a peu, le programme FCAS (Futur Combat Air System) qui doit donner naissance à l’avion de combat de nouvelle génération Tempest était une initiative essentiellement britannique. Certes, l’Italie et la Suède avaient signifié leur intérêt pour celui-ci, mais les deux pays étaient restés pour le moins discret quand à leurs engagements effectifs, notamment du point de vue budgétaire. Mais cette situation est appelée à rapidement évoluer. En effet, le 21 décembre 2020, les ministres de La Défense britannique, italien et suédois ont signé conjointement une lettre d’intention, ou Mémorandum of Understanding, liant les trois pays dans le cadre du programme FCAS, avec pour objectif d’entamer la coopération industrielle de production à partir de 2025.

C’est incontestablement une bonne nouvelle pour Londres qui voit deux partenaires de taille rejoindre le programme, avec des ambitions affirmées. Ainsi, le ministre italien de La Défense, Lorenzo Guerini, avait présenté au parlement italien le programme Tempest comme un des axes majeurs des ambitions italiennes en matière d’effort industriel de Défense lors de la presentation du planning pluriannuel 2020-2022. L’objectif de Rome, comme pour Londres, est de faire du Tempest le remplaçant naturel du Typhoon en service dans les deux forces armées, et le coéquipier parfait pour les flottes de F35 A et B qui seront mises en oeuvre par les deux pays.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR