Victimes d’un piratage informatique géant, les agences américaines désignent la Russie

L’affaire fait grand bruit outre-atlantique. En effet, plusieurs des plus importantes agences gouvernementales américaines, y compris le Département de la Sécurité Interieure, ont été piratées pendant plusieurs mois par une équipe de hackers ayant eu potentiellement accès à l’ensemble des emails et des documents échangés par ces agences, créant l’une des plus grande brèche de sécurité qu’ai connu les Etats-Unis ces dernières décennies. Outre les méthodes employées par les hackers et les données potentiellement fuitées, le Departement de la Sécurité Nationale cherche désormais à déterminer l’origine du piratage, et il semblerait que tous les chemins mènent à Moscou.

C’est par l’intermédiaire d’une plate-forme logicielle Orion de l’éditeur californien SolarWinds que les pirates auraient réussi à s’introduire dans les systèmes de plusieurs de ces agences gouvernementales américaines, ainsi que de très nombreuses entreprises, le software comptant plus de 18.000 clients selon l’éditeur. La plate forme a été isolée du reste du réseau pour investigation détaillée menée par l’Agence de la Cybersécurité et de la Sécurité des infrastructures en charge de l’enquête. Cette dernière a d’ailleurs prévenu que d’autres failles de sécurité avaient été exploitées par les pirates informatiques, au delà du seul logiciel Orion.

La plateforme Orion de Solarwinds est employée dans de nombreux services et agences fédéraux, ainsi que dans de nombreuses entreprises aux Etats-Unis

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense

Jusqu’à dimanche seulement, profitez de 20% de réduction sur votre abonnement annuel (pro/perso/étudiant) avec le code ETE2021


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR