Guerre de Communication entre Washington et Ankara au sujet des Sanctions CAATSA

Il fallait s’y attendre, l’annonce de la mise en oeuvre des sanctions contre la Turquie au sujet de l’acquisition des systèmes S-400 auprés de Moscou dans le cadre de la législation CAATSA donne désormais lieu à une véritable guerre de communication entre Ankara et Washington, par annonces et déclarations interposées. Rappelons que la principale mesure annoncée par de le Departement d’Etat dans ce dossier repose sur la suspension de toutes les licences d’exportation et d’utilisation d’équipements de Défense américain vers la Turquie, jusqu’à que les S-400 aient été définitivement retirés de l’inventaire turc, et ce sous la supervision des Etats-Unis eux-mêmes.

La première réaction d’Ankara fut de déverser un flot d’annonces pour montrer le dynamisme de l’industrie de Défense turque, qui est présentée pour être autosuffisante à 80% par les autorités du pays aujourd’hui. C’est ainsi qu’en quelques jours, de nombreuses annonces, concernant notamment une nouvelle turbine pour hélicoptère, mais également au sujet de nouveaux missiles sol-air, ont été faites, principalement à destination de l’opinion publique turque, ainsi que de la diaspora du pays, très active en soutien du président Erdogan, notamment en Europe.

Le chef de la Diplomatie américaine Mike Pompeo a répondu aux accusations turques en précisant le rôle et la finalité de la législation CAATSA

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR