L’US Navy reconnait un défaut de conception dans les LCS de la classe Freedom

Lors de l’entrée en service du premier Littoral Combat Ship, l’USS Freedom, l’US Navy ne tarissait pas d’éloges au sujet de sa nouvelle pépite technologique. Le programme de navires de guerre polyvalents côtiers, qui repose sur deux classes distinctes Freedom et Indépendance, devait constituer une révolution dans le domaine du combat naval moderne. Très automatisées, les LCS intégraient notamment une structure modulaire permettant au navire d’embarquer, sous forme de conteneurs, différents modules tactiques, qu’il s’agisse de mettre en oeuvre des unités commando, de mener des actions de guerre des mines, ou de mener des opérations de lutte anti-sous-marine. En outre, les corvettes de la classe Freedom disposaient d’un tout nouveau système de propulsion permettant des accélérations puissantes, et une vitesse de pointe de prés de 50 noeuds.

Malheureusement, l’enthousiasme initial cédant rapidement place à une enchainement sans fin de déceptions, et le programme n’aura été maintenu à son terme que grâce à l’intervention répétée du Sénat, qui a plusieurs fois refuser à l’US Navy d’annuler les navires en commande restants. En cause, des capacités opérationnelles et une puissance de feu très insuffisantes eu égard aux évolutions des menaces, même en zone littorale, l’échec de la conception modulaire qui laisse les navires dans un format standard incapable de mener des missions ASM ou de guerre des mines, et un système propulsif fragile et défaillant pour les 17 unités de la classe Freedom.

Les LCS de la classe Freedom devaient initialement atteindre des vitesses de l’ordre de 50 noeuds, mais évoluent aujourd’hui à 10 ou 12 noeuds en raison de défaillances du système propulsif

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement Personnel à 4,95 € par mois ou 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 18,00 € par mois ou 180 € par an – Abonnement Etudiant à 2,5 € par mois ou 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR