La proposition française sur 6 A330 MRTT d’occasion séduit les autorités indiennes

La France aurait-elle découvert le Graal de la vente de système d’armes ? Quoiqu’il en soit, après la Grèce et la Croatie, Paris a une nouvelle fois pris l’initiative de proposer des appareils d’occasion récents et modernisés, avec un prix très attractif, pour tenter de s’imposer sur un marché stratégique vers l’Inde. Il s’agit cette fois de 6 avions ravitailleurs A330 ayant 5 à 7 ans de service, pour les transformer en version ravitailleur en vol multi-missions MRTT Phoenix, comme ceux qui entrent aujourd’hui en service au sein des forces aériennes françaises. Selon le site Hindustantimes.com, citant des déclarations d’officiels et de militaires, cette offre française semble être très bien accueillie par les autorités du pays, d’autant qu’elle serait portée directement par le président français.

La flotte d’avions ravitailleurs de l’Indian Air Force est aujourd’hui pour le moins réduite, alignant seulement 7 Il-76 M de facture russe. Jusqu’il y a peu, la supériorité numérique de l’IAF lui permettait de déployer simultanément un grand nombre d’appareils aussi bien à proximité de la frontière pakistanaise que chinoise. Mais avec la baisse du nombre d’escadrons de combat et l’accroissement des tensions sur la frontière indo-chinoise, New Delhi doit désormais pouvoir mettre en oeuvre simultanément ses appareils sur l’ensemble de son territoire, et ce quelque soit leur base d’origine. C’est en particulier crucial concernant la flotte de chasseurs lourds Su-30MKI et de chasseurs polyvalents Rafale, deux appareils disposants justement de la capacité de ravitaillement en vol.

Le Su-30MKI peut lui aussi être ravitaillé en vol, offrant à cet avion de supériorité aérienne une autonomie considérablement étendue.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels. L’abonnement doit être souscrit sur le site web de Meta-Défense


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR