Taïwan va équiper ses drones MALE de missiles air-air Sky Sword I

Taïwan est incontestablement aujourd’hui un des pays évoluant sous la plus grande pression militaire extérieure sur la planète. Ainsi, les autorités chinoises ont une nouvelle fois annoncé la tenue de non pas un, mais de deux exercices navals majeurs au Sud de la Mer de Chine, et donc à proximité de l’ile indépendante, en ce début de semaine. Qui plus est, l’un de ces exercices portera sur un assaut amphibie, une menace prise très au sérieux par les autorités de Taipei. Ceci explique pourquoi l’actualité Défense traite si souvent de programmes de défense taïwanais, qu’il s’agisse de programmes locaux ou d’acquisition d’équipements de Défense auprés de Etats-Unis.

Dans les faits, Taiwan vie désormais dans la crainte permanente d’une attaque venue de Pékin pour réintégrer l’ile par la force au sein de la République Populaire de Chine, comme l’a promis le président chinois Xi Jinping. Dans ce contexte particulièrement tendu, qui n’a rien à envier à la situation dans laquelle était l’état d’Israel jusqu’au accords de camps David, l’utilisation intensive de drones de longue endurance représente un enjeu crucial pour la Défense taïwanaise, afin d’anticiper toute prémisse d’une éventuelle attaque en préparation.

Les Etats-Unis ont autorisé la vente à Taiwan de systèmes MQ-1B Sky Guardian spécialisés dans la surveillance maritime

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR