L’US Air Force expérimente les robots de surveillance canins

La science-fiction regorge d’histoires présentant des robots militaires ayant les attributs de certains animaux, et le chien est probablement l’un des plus représentés dans cette littérature. Il faut dire que les chiens accompagnent les soldats depuis des temps immémoriaux. Déjà, lors des campagnes romaines de l’antiquité, les fameux Canis Pugnax, une race proche du Cane Corso actuel, accompagnaient les troupes de Marc Aurèle en Germany et terrifiaient les adversaires. L’arrivé de la technologie motorisée dans les armées, si elle élimina les chevaux, mules et boeufs des inventaires militaires, ne fit pas pour autant disparaitre le chien des champs de bataille.

Plusieurs chiens devinrent célèbres par leur engagement au combat, comme le Bull Terrier « Sergent Stubby », qui accompagna en 1917 son propriétaire, le caporal James Conroy, de son centre d’entrainement américain aux tranchées françaises, et participa à 17 batailles, fut blessé par une grenade allemande, et captura même un espion allemand. Mais l’utilisation des chiens au combat n’à pas toujours été aussi glorieuse. Les forces russes, durant la grande guerre patriotique, avaient ainsi entrainé de nombreux chiens à se précipiter sous les chars pour trouver leur nourriture. Une fois au front, les chiens étaient munis d’une mine qui explosait sous le char, détruisant le blindé et tuant l’animal. De nos jours, les chiens continuent d’accompagner les militaires au combat, principalement pour détecter, grâce à leur flaire, des explosifs ou des caches d’armes ou de munitions, et pour aider à sécuriser les sites sensibles, comme les bases militaires.

Le Bull Terrier Stubby survécu à ses 18 mois de guerre en France et à la Bataille du Chemin des Dame. Il reste le chien le plus décoré de l’histoire militaire américaine.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles d’actualité sont accessibles 24 heures, et les articles Magazine le sont 48 heures. Au delà, elles ne peuvent être consultées que par les abonnés au service Meta-Defense. Les articles traitant de sujets sensibles sont réservés aux abonnés dès leur publication.

Abonnement Personnel à 4,95 € par mois ou 49,5 € par an – Abonnement Professionnel à 18,00 € par mois ou 180 € par an – Abonnement Etudiant à 2,5 € par mois ou 25 € par an – Hors code promotionnel –


Téléchargez l’application Mobile Meta-Défense pour IOS ou Android pour être informé des nouvelles publications par notification.

Disponible sur Google Play
Disponible sur l Apple Store

A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR