Le programme du nouveau porte-avions de la Marine Nationale bientôt officiellement lancé

Depuis son admission au service en mai 2001, le porte-avions nucléaire français Charles de Gaulle a parcouru une distance supérieure à 30 tours du monde, et passé prés de 2500 jours en mer. Avec son groupe aérien de prés de 30 aéronefs dont 24 chasseurs Rafale, Il s’est imposé comme une unité navale majeure pour la France comme pour l’Europe, et est intervenu dans la totalité des conflits auxquels la France a participé sur cette période : Afghanistan, Libye, Mali, Syrie. Il a incontestablement fait la preuve de l’efficacité opérationnelle mais également diplomatique que représente un tel navire pour un pays comme la France.

Alors que l’apparition de nouveaux missiles comme les missiles anti-navires balistiques et/ou hypersoniques est présentée par certain comme le glas des grands navires de guerre, et de porte-avions en particulier, la majorité des grandes marines mondiales, des Etats-Unis à la Chine, en passant par la Russie, la Grande-Bretagne ou l’Inde, développent des programmes pour moderniser ou étendre leurs flotte de porte-aéronefs, alors que certains nouveaux venus, comme le Japon et la Corée du Sud, font d’importants efforts pour rejoindre ce club restreint. Pour autant, seules deux nations aujourd’hui maitrisent effectivement la technologie et le savoir-faire opérationnel pour mettre en oeuvre un porte-avions doté de catapultes et de brins d’arrêt, à savoir les Etats-Unis et la France.

La Corée du Sud veut elle aussi se doter d’un porte-avions de 40.000 tonnes qui mettra en oeuvre une vingtaine de F35B à décollage et atterrissage court ou vertical

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès gratuit intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits ». Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

Connectez-vous ————— Abonnez-vous

Abonnement Mensuel 5,90 € / mois – Abonnement Personnel 49,50 € / an – Abonnement étudiant 25 € / an – abonnement professionnel 180 € / an – Sans engagement de durée.


A lire également

You cannot copy content of this page
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR